mardi 20 octobre 2015

Quatorze appartements



AUTEUR : Agnès Karinthi


TITRE : Quatorze appartements


ÉDTIONS : ÉLP


PAGES : 483




RÉSUMÉ
:



Quatorze appartements raconte le parcours initiatique de Véronique Roland. Fraîchement installée à Lyon, déçue par son mari et pressentant la routine qui la guette, elle décide de renverser la vapeur et frappe aux portes de ses voisins pour tisser des liens. En réponse, elle rencontre l'indifférence des uns, la solitude des autres, l'infidélité et l'amitié.
Quatorze appartements est un roman d'analyse qui plaira autant aux femmes qu'aux hommes, aux jeunes qu'aux vieux, puisqu'il nous emmène au coeur de l'humanité sociale de la vie quotidienne d'une famille de la classe moyenne en milieu urbain.

MON AVIS :

Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur Agnès Karinthi pour l'envoie de son livre pour me permettre de découvrir sa plume.

On suit une jeune femme Véronique, maman de trois garçons, qui vient de quitter la région nantaise pour s'installer à Lyon après une mutation de son mari. Elle se retrouve alors dans une ville où elle connait personne. Son mari, absorbé par son travail, n'est pas souvent à la maison et quand il est là, il se plonge dans ses jeux en ligne. Désespérée de ne plus sortir et connaître du monde, Véronique se met alors en tête de faire la rencontre de ses voisins et de sympathiser avec eux. Ils vivent dans un petit immeuble de quatorze appartements et elle est bien décidée à mettre son plan en pratique : sonner chez les voisins pour une excuse pour se faire connaître. Muni d'un calepin pour noter la moindre information sur ces voisins, elle poursuit sa conquête de l'immeuble. 

Elle va passer par toutes les émotions, cette pauvre Véronique. De la joie mais aussi de la gène, de la curiosité, de l'angoisse... Elle découvre des gens formidables comme des gens dont il faut se méfier.

L'histoire est touchante. C'est vrai que de nos jours, on ne connaît jamais vraiment nos voisins. On les croise vite fait au niveau du hall d'entrée et on est toujours pressé par nos occupations. Cela fait réfléchir. On vit dans un monde où on ne s'occupe plus de son prochain. Le passage qui m'a vraiment touché est celui avec la femme SDF. Pas sûr que j'aurais fait ce qu'a fait Véronique. Mais elle a fait une chose formidable : aider son prochain sans rien attendre en retour.

Tous les personnages sont attachants à leur manière. J'ai pu reconnaître certains de mes propres voisins dans ces personnages ce qui rend l'histoire encore plus réelle et appréciable. 

Ce livre est une très belle découverte. Une belle analyse de ce qu'on vit lorsqu'on habite dans un appartement dans une grande ville. Cela mérite réflexion. Il suffit de pas grand chose pour se rapprocher de ses voisins mais il faut le faire d'une matière naturelle, il faut juste s'ouvrir aux autres sans en avoir peur.

NOTE : 18/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire