dimanche 30 avril 2017

Les Puissants, tome 1 : Esclaves de Vic James


* Chronique de Julie *


"Il n'y a pas de magie plus puissante que l'esprit humain, avait dit Jackson lors de la 3ème et dernière réunion du club. Luke commençait à oser espérer que c'était vrai."


Auteur : Vic James
Édition : Nathan
Genre : jeunesse, développement personnel
Année de parution : 2017
Pages : 428







Résumé : 

Dans une Angleterre alternative, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage.

Seuls quelques privilégiés, les Égaux, riches aristocrates aux pouvoirs surnaturels, restent livres et gouvernent le pays.

Abi, 18 ans, et son frère Luke, 16 ans, voient leur destin bouleversé quand leurs parents décident de les emmener accomplit en famille leurs jours d'esclavage.
Abi devient domestique au service de la puisse famille Jardine. Le somptueux décor dans lequel elle évolue dissimule en réalité des luttes de pouvoir sans pitié.
Le sort de Luke n'est guère enviable, puisqu'il est exilé dans la ville industrielle de Millmoor. Dans un environnement brutal et pollué, il s'épuise à la tâche. Cependant, d'autres, comme lui, partagent ses idéaux de liberté. Il découvre alors qu'il existe un pouvoir bien plus grand que la magie : la rébellion.


Avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Ce livre porte sur l'esclavage et comme toutes histoires de ce genre on y lit des atrocités perpétuées par les puissants tandis que les esclaves doivent encaisser. Mais plus que cet aspect, ce livre porte un message d'espoir lorsqu'une poignée décide de dire "stop" et que par leurs actions d'autres se joignent à eux. Ces autres, trop soumis ou terrifiés des représailles pour agir seul, se lèvent et accompagnent les initiateurs d'une rébellion.

La ligne de base de cette histoire est simple : un minuscule pourcentage de la population sont Doués, c'est-à-dire qu'ils possèdent un Don effrayant et merveilleux allant de la guérison express à la télékinésie et télépathie destructrice. Face à ces personnes se trouvent les autres, les sans Don. Ces derniers doivent 10 ans de leur vie à l'Etat ou à l'une des familles Douées, ces 10 ans d'esclavages sont réalisés quand bon leur semble, mais sans leur réalisation aucun d'entre eux n'est considéré comme citoyen. Aucun d'entre eux ne peut espérer un jour avoir un poste à responsabilités.

Ce fut pour moi une bonne découverte. On y suit l'histoire d'une famille, sans Don qui décide de commencer ces Jours, ces 10 ans d'esclavage. Grâce à l'ingéniosité de la fille ainée : Abi, ils vont pouvoir passer ces 10 ans au service d'une Famille, la plus puissante : les Jardine et non pas dans une ville d'esclaves. Malheureusement, Luke, son frère cadet va être redirigé (plutôt violemment) vers la ville d'esclaves Millmoor. Tout ça parce que les Jardine ne l'estime pas nécessaire, autrement dit ils n'ont rien à lui faire faire.

Le récit est vu à travers les yeux des différents protagonistes, Abi et Luke bien sûr mais également Gavar, Bouda, Silyen et d'autres faisant parti des Doués. A travers leur yeux, l'histoire est complète, on évolue parmi les différents personnages facilement, on ne s'y perd pas une seconde. Un défi étant donné le nombre de personnage dont l'ont a le point de vu au fil des pages.

L'histoire est découpée en 2 lieux : le domaine des Jardine et Millmoor. Les deux se complètent et se suivent, se superposent parfois.

Millmoor, une ville d'esclave où respirer est un défi de chaque instant, la cité est si polluée qu'elle est en permanence envahi de brouillard de pollution. La nourriture est infecte, le travail est difficile et dangereux, mortel. 10h par jours voir plus pendant 6 jours. Et cela sans compter les passages à tabac par les membres de la sécurité. Les esclaves ne sont qu'un numéro. Au cours de cet ville Luke rencontre une petite fille Rénie "rime avec génie" et par son biais trouve un espoir : la rébellion. 

De l'autre côté du pays : le domaine des Jardine. Une prison dorée où les esclaves doivent se tenir à carreau et faire ce qu'on leur demande. Certains aspects de cette famille sont révoltant, tandis que d'autres nous amène à la compassion. A travers les membres de cette famille, on en apprend beaucoup sur la politique du pays (la Grande-Bretagne) dans lequel ils vivent. J'ai vraiment apprécié cela, car ce n'est pas juste l'histoire d'une famille sans Don, mais bien l'histoire d'un pays, d'une rébellion et d'un combat pour la liberté ou l'oppression selon votre ascendance (Doué ou Non).

Contrairement à beaucoup d'histoire que j'ai pu voir ou lire sur des rébellions contre un système, où on a habituellement que l'avis des opprimés, on a ici l'avis des oppresseurs en toute impartialité. Et ça, c'est la force de ce livre.

Je ressors de cette lecture avec l'espoir que la liberté reprendra ces droits.

Un esclavage "volontaire" reste de l'esclavage... A ceux qui souhaite découvrir l'envers du décor d'un monde où l'esclavage est une obligation légale...

1 commentaire:

  1. Ce livre me tente énormément. L'univers me fait très envie alors j'espère avoir l'occasion de le lire :)

    RépondreSupprimer