dimanche 30 avril 2017

Les Puissants, tome 1 : Esclaves de Vic James


* Chronique de Julie *


"Il n'y a pas de magie plus puissante que l'esprit humain, avait dit Jackson lors de la 3ème et dernière réunion du club. Luke commençait à oser espérer que c'était vrai."


Auteur : Vic James
Édition : Nathan
Genre : jeunesse, développement personnel
Année de parution : 2017
Pages : 428







Résumé : 

Dans une Angleterre alternative, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage.

Seuls quelques privilégiés, les Égaux, riches aristocrates aux pouvoirs surnaturels, restent livres et gouvernent le pays.

Abi, 18 ans, et son frère Luke, 16 ans, voient leur destin bouleversé quand leurs parents décident de les emmener accomplit en famille leurs jours d'esclavage.
Abi devient domestique au service de la puisse famille Jardine. Le somptueux décor dans lequel elle évolue dissimule en réalité des luttes de pouvoir sans pitié.
Le sort de Luke n'est guère enviable, puisqu'il est exilé dans la ville industrielle de Millmoor. Dans un environnement brutal et pollué, il s'épuise à la tâche. Cependant, d'autres, comme lui, partagent ses idéaux de liberté. Il découvre alors qu'il existe un pouvoir bien plus grand que la magie : la rébellion.


Avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Ce livre porte sur l'esclavage et comme toutes histoires de ce genre on y lit des atrocités perpétuées par les puissants tandis que les esclaves doivent encaisser. Mais plus que cet aspect, ce livre porte un message d'espoir lorsqu'une poignée décide de dire "stop" et que par leurs actions d'autres se joignent à eux. Ces autres, trop soumis ou terrifiés des représailles pour agir seul, se lèvent et accompagnent les initiateurs d'une rébellion.

La ligne de base de cette histoire est simple : un minuscule pourcentage de la population sont Doués, c'est-à-dire qu'ils possèdent un Don effrayant et merveilleux allant de la guérison express à la télékinésie et télépathie destructrice. Face à ces personnes se trouvent les autres, les sans Don. Ces derniers doivent 10 ans de leur vie à l'Etat ou à l'une des familles Douées, ces 10 ans d'esclavages sont réalisés quand bon leur semble, mais sans leur réalisation aucun d'entre eux n'est considéré comme citoyen. Aucun d'entre eux ne peut espérer un jour avoir un poste à responsabilités.

Ce fut pour moi une bonne découverte. On y suit l'histoire d'une famille, sans Don qui décide de commencer ces Jours, ces 10 ans d'esclavage. Grâce à l'ingéniosité de la fille ainée : Abi, ils vont pouvoir passer ces 10 ans au service d'une Famille, la plus puissante : les Jardine et non pas dans une ville d'esclaves. Malheureusement, Luke, son frère cadet va être redirigé (plutôt violemment) vers la ville d'esclaves Millmoor. Tout ça parce que les Jardine ne l'estime pas nécessaire, autrement dit ils n'ont rien à lui faire faire.

Le récit est vu à travers les yeux des différents protagonistes, Abi et Luke bien sûr mais également Gavar, Bouda, Silyen et d'autres faisant parti des Doués. A travers leur yeux, l'histoire est complète, on évolue parmi les différents personnages facilement, on ne s'y perd pas une seconde. Un défi étant donné le nombre de personnage dont l'ont a le point de vu au fil des pages.

L'histoire est découpée en 2 lieux : le domaine des Jardine et Millmoor. Les deux se complètent et se suivent, se superposent parfois.

Millmoor, une ville d'esclave où respirer est un défi de chaque instant, la cité est si polluée qu'elle est en permanence envahi de brouillard de pollution. La nourriture est infecte, le travail est difficile et dangereux, mortel. 10h par jours voir plus pendant 6 jours. Et cela sans compter les passages à tabac par les membres de la sécurité. Les esclaves ne sont qu'un numéro. Au cours de cet ville Luke rencontre une petite fille Rénie "rime avec génie" et par son biais trouve un espoir : la rébellion. 

De l'autre côté du pays : le domaine des Jardine. Une prison dorée où les esclaves doivent se tenir à carreau et faire ce qu'on leur demande. Certains aspects de cette famille sont révoltant, tandis que d'autres nous amène à la compassion. A travers les membres de cette famille, on en apprend beaucoup sur la politique du pays (la Grande-Bretagne) dans lequel ils vivent. J'ai vraiment apprécié cela, car ce n'est pas juste l'histoire d'une famille sans Don, mais bien l'histoire d'un pays, d'une rébellion et d'un combat pour la liberté ou l'oppression selon votre ascendance (Doué ou Non).

Contrairement à beaucoup d'histoire que j'ai pu voir ou lire sur des rébellions contre un système, où on a habituellement que l'avis des opprimés, on a ici l'avis des oppresseurs en toute impartialité. Et ça, c'est la force de ce livre.

Je ressors de cette lecture avec l'espoir que la liberté reprendra ces droits.

Un esclavage "volontaire" reste de l'esclavage... A ceux qui souhaite découvrir l'envers du décor d'un monde où l'esclavage est une obligation légale...

vendredi 28 avril 2017

Once Upon a Book #17

Aujourd'hui, je vous parle d'une box livresque : La Once Upon a Book.

C'est une box avec un thème qui change tous les mois qui contient une sélection d'ouvrages, des gourmandises et des surprises correspondant à vos envies. Il existe plusieurs box pour différents budgets ou occasions.

Ce mois-ci le thème était : Mystère en Angleterre


Un thème qui m'intriguait énormément et j'avais vraiment hâte de recevoir cette box. 
Alors voyons tout de suite ce qu'elle contient.


Tout d'abord les petits goodies : 

 - Une carte avec une jolie citation : "Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, si improbable soit-il est nécessairement la vérité". Sherlock Holmes
- Trois petits bonbons qui ont été très vite mangés ! 
- Deux sachets de chocolat Milka pour se faire une délicieuse boisson chaude pendant la lecture

Passons aux livres de la box : 

Vert émeraude de Kerstin Gier
Gwendolyn a-t-elle jamais été une lycéenne comme les autres ?
Pour son premier vrai chagrin d'amour, en tout cas, elle aimerait bien faire comme toutes ses copines : pleurer des heures au téléphone et se gaver de chocolats. Mais pas question, les Veilleurs du temps ont besoin d'elle.
Pire, c'est avec Gideon lui-même, celui qui lui a brisé le coeur, qu'elle doit repartir en plein XVIIIe siècle, affronter un drôle de comte, soit-disant immortel.
Plus question de pleurer, il faut agir !

Le livre du mois est : 

Le mystère Black Thorn de Kevin Sands
Londres. 1665. Christopher Rowe, 14 ans, est apprenti chez Benedict Blackthorn, un apothicaire renommé. Celui-ci l'a pris sous son aile il y a quatre ans et lui a enseigné tous les secrets de fabrication des potions et remèdes. Mais, depuis quelques mois, l'angoisse pèse sur Londres : une organisation occulte s'attaque aux érudits de la ville. Trois apothicaires ont déjà été assassinés. Et la menace semble se resserrer de plus en plus autour de l'officine de Benedict Blackthorn... Jusqu'au jour où Chris découvre un message codé de son maître bien-aimé avec un avertissement : n'en parle à personne...

Voici pourquoi les filles qui préparent la box l'ont choisis : 
Une série de meurtres dans le Londres des années 1660, une organisation secrète et une menace qui plane. Voici un roman passionnant et imprévisible où l'auteur vous invite à résoudre l'énigme avec et avant son héros ! Préparez-vous, une fois lancés il sera impossible de vous arrêter...

Je participe au challenge 12 mois / 12 genres organisés par la box. Ce mois-ci le genre à l'honneur était la Fantasy. Voici le livre choisi : 


La rusalka de Erin Bow
Il y a le Skara rok, "la mauvaise période", la canicule qui a détruit les cultures. Puis, une épidémie de "fièvre des sorcières", à laquelle ont succombé bien des gens, dont le père de Kate. Enfin, l'hiver, et la famine... Pour survivre, Kate, orpheline, affamée, ne possède plus que ses outils de scultrice et l'ancien établi de son père dans lequel elle se réfugie la nuit.
Un jour arrive Linay, un étranger albinos, un "sorcier blanc", à la recherche d'une ombre pour pouvoir tisser un sortilège puissant. Kate lui semble une proie bien facile.
Mais une ombre ne se vole pas, elle doit être donnée librement. Et Kate lui refuse la sienne. Alors, Linay multiplie les miracles autour d'elle pour faire naître la suspicion à son égard. Accusée de sorcellerie, Kate risque le bûcher et doit donc fuir son village, démunie de tout. Elle n'a d'autre recours que de céder son ombre à Linay, pour obtenir de lui quelques moyens de subsistance. En échange, car l'usage de la sorcellerie exige toujours un don, il concède la parole à son petit chat - le voeu inavoué de l'orpheline : un compagnon pour briser sa solitude.
Kate ignore encore que le sortilège qui se servira de son ombre a pour but d'assouvir une terrible vengeance. Et que son destin est maintenant lié à celui de la rusalka.

Et comme je suis une fidèle à la box en la recevant tous les mois, j'ai eu une petite surprise supplémentaire avec un recueil de nouvelles :


Polars en série
Quel est le lien entre des sandales neuves, un Roméo ambitieux, une jeune femme indienne et les Rolling Stones ? Dans ce recueil de nouvelles policières, la chute est toujours inattendue.
De Paris à Tanger, de la Riviera à l'Inde, ce sont des amants malheureux, des rencontres improbables et des crimes mystérieux.
Huit auteurs de talent se prêtent ici au jour de l'écriture noire : avec humour, tendresse ou férocité, ils promènent leur plume dans les entrelacs du hasard et mêlent habilement passions, désillusions et cauchemars éveillés.

Autant vous dire que je suis, encore une fois, satisfaite de ma box. Le premier livre est un livre que j'avais sélectionné dans la liste du mois, il va me permettre de terminer cette série. Le livre du mois est très intriguant et j'ai hâte de me plonger dans cet univers mystérieux. Quant au livre du challenge, j'espère y prendre plaisir à sa lecture. Le mois dernier je n'ai pas réussi à le lire mais je pense que c'est dû à une petite baisse de moral où j'avais plutôt envie de lecture légère et non d'un drame...

Le thème du mois prochain est : Viking et le genre du challenge sera l'historique. 

Alors vous allez vous laisser tenter par cette box ?

jeudi 27 avril 2017

Bloc 11 de Piero Degli Antoni


*Chronique de Sandrine*

"La proximité de la mort provoque toujours des effets curieux. Certains deviennent des lâches, d'autres des héros."

Auteur : Piero Degli Antoni
Éditions : Archipel
Genre : Drame / Historique
Année de parution : 2016
Pages : 269

Résumé :

New York, milieu des années 1990. Par une journée ensoleillée, Moshe, un vieil homme, entend une expression allemande qui le ramène cinquante ans en arrière.
Auschwitz, 1944. Trois prisonniers viennent de s'évader. Par mesures de représailles, le commandant du camp désigne dix détenus. Cependant, au lieu de les exécuter, il les enferme une nuit dans le bloc 11.
Au petit matin, ils devront désigner celui d'entre eux qui sera fusillé. Pendant ce temps, le commandant se livre avec son jeune fils à une étrange partie d'échecs.
Moshe se souvient de cette nuit-là en effectuant un terrible voyage au tréfonds des ténèbres. C'est alors qu'un inconnu sonne à sa porte...

Avis : 

Je ne suis pas une adepte des huit-clos car j'ai toujours peur de m'ennuyer... Pourtant, j'ai eu de bonnes surprises par le passé comme avec le frissonnant "Vertige" de Franck Thilliez.
À la lecture du résumé de ce livre, j'ai donc été septique quant à son contenu surtout que je ne l'avais pas choisi moi-même mais reçu dans une de mes box "Once Upon a book".

On plonge dans les années 1990 à New York. Moshe, un vieil homme, entend une expression allemande qui le ramène vers de sombres souvenirs, plus précisément lors de son séjour dans le camp de concentration d'Auschwitz en 1944. À cet époque, à cause d'une évasion, un commandant allemand choisi dix déportés et va les placer dans le bloc 11. Ils ont alors une nuit pour décider qui devra mourir au matin... 
Pendant ce temps-là, le commandant joue une étrange partie d'échec avec son fils.

L'auteur nous plonge dans un univers sombre et violent. On s'imprègne dès les premières lignes de l'atmosphère pesante qui règne. En même temps, grâce aux cours d'Histoire, le lecteur peut très facilement imaginer toute l'horreur qui se passe dans ce camp de concentration avec ces nazis qui sont loin de prendre des décisions très humaines et jouent avec la vie des personnes comme si ce n'était que des objets. L'auteur s'est très bien renseigné sur le sujet. Il s'est aidé notamment d'un témoignage d'un ancien détenu. De plus, il intègre tout un vocabulaire allemand pour rendre l'histoire encore plus réaliste, plus vivante (les traductions sont à la fin du livre pour que le lecteur ne soit pas perdu). Toutes ses recherches s'en ressentent lors de la lecture et rend le récit bouleversant de vérité.

Les personnages sont tous différents avec des caractères plus ou moins forts. Chacun défendra sa vie avec conviction et débattra sur celui qui devra mourir en raison de son comportement dans le camp ou dans sa vie passée, ou encore son statut d'avant (homme de pouvoir, homosexuel, vieux ou encore commerçant). Ces débats permettent au lecteur d'avoir toute une réflexion sur le pouvoir du regard des autres et de ce qu'il en ai vraiment lorsque l'on gratte la surface. 

La partie d'échec du commandant prend une tournure inattendue. Cela m'a vraiment surprise mais m'a fait froid dans le dos. Le commandant est un personnage plus que détestable, qui joue avec la vie de ces dix personnes comme si ce n'étaient que des pions d'un jeu auquel une seule issue est possible : la mort. Et faire cette partie d'échec face à son fils qui n'est pas bien vieux, c'est vraiment immorale et cela permet de voir que le rôle de parents est déterminant quant à la pensée et à la philosophie future des enfants.

À la fin de cette lecture, on en ressort pas indemne de cette histoire glaçante menée d'une main de maître avec des personnages attachants et un commandant cruel et sadique à souhait. Encore une fois, j'ai été surprise par ce huit-clos dans lequel je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Une très belle surprise ! À lire lorsqu'on a un moral d'acier par contre...

mercredi 26 avril 2017

Au nom de l'Harmonie, tome 1 : Zéphyr de Nathalie Chapouille





* Chronique de Julie *


"- Non... pas les petits Indiens ! Pitié ! suppliai-je en tentant de me dégager.
- Il fallait y réfléchir avant de dormir sur mes fesses ! ricana-t-il en commençant son supplice."


Auteur : Nathalie Chapouille
Édition : Edition Temporelles
Genre : Fantastique, romance
Année de parution : 2015
Pages : 444





Résumé : 

Après avoir survécu à une violente agression lors de ses 15 ans, Melinda Violette, pensait ne plus jamais entendre parler de cette étrange marque qui se trouvait sur la main de son sauveur. Pourtant, 10 ans plus tard, lorsque son meilleur ami, Nathan, lui offre un pendentif en tout point identique à la cicatrice en forme de spirale de l’homme qui l’avait immanquablement sauvé de la mort, elle commence à se poser des questions sur lui. Et quand le lendemain matin, elle se réveille invisible, elle s’empresse d’appeler Nathan à la rescousse. Comme ce dernier continue à nier toute implication dans ce qui lui arrive, elle est convaincue qu’il lui cache quelque chose. D’autant plus qu’il n’a pas l’air tellement surpris de la trouver dans cet état.


Avis :

Alors première explication : les "petits Indiens" sont un supplice voué à vous donner mal au ventre... Des chatouilles pendant toute une histoire raconté bien sûr lentement par le bourreau ;)
J'ai trouvé ce passage très drôle.

Commençons maintenant par l'histoire, Mélinda s'est fait agressée très jeune, sans aucune raison apparente et elle a été sauvé par un inconnu, portant une marque en spirale. Un inconnu qui a tué son agresseur, réaction un peu excessive... 10 ans plus tard, nous retrouvons une femme très équilibré et amoureuse en secret de son meilleur ami : Nathan. Ce dernier lui offre alors un bijoux, étrange, portant la même marque que son "sauveur".

Elle commence alors à se poser des questions sur Nathan, et voilà que le lendemain elle se réveille invisible ! Ne sachant que faire, elle appelle Nathan. Ce dernier ne semblant pas choqué par cette évènement.

Les informations sur la réelle identité de Mélinda, Nathan et le nouveau venu Alex, sont données au compte-goutte. Un peu trop à mon goût. On apprend finalement beaucoup sur le côté fantastique de l'histoire que vers la fin du livre... ce qui est dommage à mon goût.

Le rythme du récit étant assez lent, on a le temps de bien faire connaissance avec les différents personnages, est ça c'est un plus. J'avoue que le comportement de Nathan et Alex est disons assez consistant, mais celui de l'héroïne m'a laissé parfois perplexe.

Un triangle amoureux se forme entre Mélinda, Nathan et Alex, il est bien amené et cohérent dans le récit. Je ne peux pas vraiment en dire plus sans spoiler l'histoire ^^.

Les dernières pages du livre semblent promettre un peu plus d'action et d'explications dans le prochain tome. J'espère vraiment que ça va s'arranger pour Mélinda car vu la fin... cela risque d'être compliqué... Je vous laisse le découvrir :)

Mystère, romance et jalousie se mélangent... Qui est vraiment Mélinda et qu'est-ce que cela implique ?

Mon coffret Montessori des oiseaux

En ce jour des enfants, je vais vous parler d'un petit coffret bien sympa qui va réjouir toute la famille, aussi bien les grands que les petits.


Il s'agit du coffret Montessori des oiseaux. Ce coffret est conforme à la pédagogie Montessori pour favoriser l'autonomie et la curiosité naturelle de l'enfant pour la nature et le monde animal.


Ce coffret contient : 
- 105 cartes pour découvrir 30 oiseaux d'Europe, classés selon leur habitat : parcs et jardins, campagne cultivée, forêt, zones humides ou littoral.
- 1 livre pour découvrir ces oiseaux et leur mode de vie.
- 1 carnet de dessin avec des silhouettes d'oiseaux pour apprendre à les dessiner.
- des conseils de la LPO pour observer les oiseaux et construire un nichoir.

Pour chaque oiseau : 
- 1 carte légendée,
- 1 carte non légendée
- 1 billet de lecture pour permettre l'autocorrection.


Ce coffret est bien pensé et les dessins très jolis et fidèles.
Les activités proposées permettent d'avoir un moment en famille ludique et récréatif. Tout le monde trouvera son bonheur. De plus, cela permet de pimenter les promenades en cherchant les différents oiseaux qui nous entourent et essayer de trouver à quelle espèce ils appartiennent.

De plus, grâce à l'application Nathan Live ! lorsque l'on scanne un oiseau, on peut écouter son chant. C'est vraiment une petite touche très sympa qui permette de faire vivre ce coffret.


Je remercie les éditions Nathan pour ce service presse.


mardi 25 avril 2017

Dans ma bulle #1

Alors aujourd'hui, je vais vous parler d'une box proposée par les éditions Harlequin. J'ai voulu tester cette box pour faire ma curieuse et pour savoir si elle vaut vraiment le coup de la prendre.

Cette box est proposé ici. C'est une box qui est envoyé tous les deux mois avec à chaque fois une thématique différente. Elle est composée de 2 à 3 romans et de 2 à 4 petites surprises. Et tout cela pour 29,90 euros. Cet abonnement est sans engagement ce qui permet de la tester une fois et si on n'est pas convaincu, on se désabonne sans problème.


Pour cette box, la thématique était Le cinéma. 
Quand je l'ai commandé, j'avais vraiment hâte de savoir ce qu'elle nous réservait. Alors sans plus attendre, je vous laisse la découvrir.


Comme vous pouvez le voir, cette box est bien remplie ! Elle se compose de trois livres qui m'ont l'air pas mal du tout et de trois petites surprises qui sont : un sachet de pop-corn (pas bon pour les petits bourrelets mais qu'est ce que c'est bon ! ), un très joli marque-page en métal doré et un joli poster à colorier.

Voyons voir de plus près les livres qui composent cette box : 



Audrey Hepburn, la vie et moi de Lucy Holliday
Quand elle touche le fond, Libby Lomax connaît un remède imparable : se rouler en boule dans son canapé pour savourer son film préféré, Diamants sur canapé. C'est justement l'un de ses jours "sans" que l'improbable se produit : Audrey Hepburn sort de l'écran ! Parée de sa petite robe noire, de ses perles et de son fume-cigarette, l'actrice est bien décidée à aider Libby à mettre de l'ordre dans tous les domaines de sa vie. Hallucination ? Bonne fée ? ... Ou charmante calamité ?

Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons de Emily Blaine
Je m'appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer. En bref, effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c'est ce que je croyais jusqu'à ce qu'on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garett Mclntyre. Une gueule d'ange à la réputation démoniaque : alors qu'il était sur le point de devenir l'enfant chéri d'Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd'hui, on me demande de le faire revenir. Et j'ai comme l'impression que convaincre monsieur "j'ai été élu deux fois l'homme le plus sexy de l'année" ne sera pas si simple...

Pas si simple de Lucie Castel
Parce que, dans la vie, rien n'est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l'aéroport d'Heathrow avec sa soeur Mélie l'avant-veille de Noël. Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme promet de mieux. Les heures d'attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au coeur d'un réveillon riche en émotions et en surprises de taille...

Je suis vraiment contente d'avoir sauté le pas et de découvrir cette box. Je sens que je vais me régaler avec ces lectures un peu légères qui font du bien au moral et permet de ne pas se prendre la tête. 
Maintenant, il n'y a plus qu'à attendre deux mois pour savoir ce que va nous réserver la prochaine box ! 

lundi 24 avril 2017

c'est lundi, que lisez-vous ? #46

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?

   - Que vais-je lire ensuite?

*Sandrine*

Ce que j'ai lu la semaine passée : 


Ce que je suis en train de lire : 

Je m'appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer. En bref, effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c'est ce que je croyais jusqu'à ce qu'on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett Mclntyre. Une gueule d'ange à la réputation démoniaque : alors qu'il était sur le point de devenir l'enfant chéri d'Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd'hui, on me demande de le faire revenir. Et j'ai comme l'impression que convaincre monsieur "J'ai été élu deux fois l'homme le plus sexy de l'année" ne sera pas si simple...

Ce que je vais lire ensuite : 



* Julie *

Ce que je suis en train de lire :


Après avoir survécu à une violente agression lors de ses 15 ans, Melinda Violette, pensait ne plus jamais entendre parler de cette étrange marque qui se trouvait sur la main de son sauveur. Pourtant, 10 ans plus tard, lorsque son meilleur ami, Nathan, lui offre un pendentif en tout point identique à la cicatrice en forme de spirale de l’homme qui l’avait immanquablement sauvé de la mort, elle commence à se poser des questions sur lui. Et quand le lendemain matin, elle se réveille invisible, elle s’empresse d’appeler Nathan à la rescousse. Comme ce dernier continue à nier toute implication dans ce qui lui arrive, elle est convaincue qu’il lui cache quelque chose. D’autant plus qu’il n’a pas l’air tellement surpris de la trouver dans cet état.

Ce que je vais lire ensuite :

jeudi 20 avril 2017

Demonica, tome 6 : Brûlante rédemption de Larissa Ione


* Chronique de Julie *


"- Bonne chance, vieux. (Wraith lui donna une tape l'épaule.) Pour un ange, tu ne crains pas.
- Merci. Pour un démon... tu crains.
- Parce que je suis à moitié vampire ?
- Mouais... On va dire ça..."


Auteur : Larissa Ione
Édition : Milady
Genre : bit-lit, romance
Année de parution : 2016
Pages : 450






Résumé : 

Reaver est un ange au lourd passé et à l’attitude tout sauf angélique. Suffisamment puissant pour se battre aux côtés des meilleurs guerriers et assez fou pour risquer ses ailes au cours d’une mission en enfer... Car pour sauver Harvester, ange devenue démone sur ordre du paradis, de l’éternité de torture qui lui est promise, il devra l’enlever à Satan lui-même. Mais même s’il parvient à la tirer des flammes, le chemin vers la rédemption sera en enfer.


Avis :

Après avoir terminée la série Les Cavaliers de l'Apocalypse, je continue sur ma lancée en lisant le tome 6 de Demonica. Il se trouve que ce tome vient chronologiquement juste après le tome 4 des Cavaliers, suivant l'histoire de près. Autant lire les Cavaliers de l'Apocalypse sans lire Demonica est possible, autant l'inverse n'est pas vrai arrivé à ce tome-ci.

On retrouve les personnages là où on les avait laissé. Harvester, l'ange-déchu est séquestré en Enfer, subissant les pires tortures imaginables. Reaver souhaite aller la chercher après tout ce qu'elle a fait pour aider à enrayer l'Apocalypse mais également pour l'avoir sauvé lui au cours du tome précédent.

Reaver, l'ange au passé trouble... qui ne se souvient de rien avant les 30 dernières années. Un personnage qui m'a beaucoup intrigué depuis les débuts de la série et encore d'avantage depuis la révélation à la fin de Pestilence (tome 4, Cavaliers de l'Apocalypse), en effet il est le père des 4 Cavaliers.

Dans ce tome deux choses m'ont vraiment plu : la majeure partie se passe en Enfer et l'on en apprend beaucoup sur le passé de Reaver et Harvester, sur le Paradis, les Anges.

L'Enfer y est vraiment bien décrit, avec des zones assez effroyable et d'autres plus.. disons... Soft. Larissa a su le rendre réel et complexe.

Reaver a toujours été attiré par Harvester, un bien dangereux attrait... Et ce fut très agréable de les voir se découvrir, d'apprendre d'avantage sur le passé de Reaver, ce qu'il était avant mais également de voir un aperçu de ce qu'était Harvester avant de choir du Paradis. Grâce à cette revisite du passé on entrevoit également le Paradis et les règles strictes qui y sont imposées.

Les Cavaliers sont toujours là, même si beaucoup moins présent. Par contre on retrouve l'hôpital des démons (où se passe la majorité des précédents tomes de Demonica). J'ai vraiment apprécié ce retour et cette ambiance où les démons ne sont pas forcément mauvais ou alors le sont de façon assez effrayante. On revoit dont les frères (et soeur) Seminus : notamment Wraith dont les réparties sont toujours empli d'humour.

On découvre également un autre personnage mystérieux : Dr Blasphème qui, sans aucun doute se retrouvera dans le prochain tome (oui j'ai déjà acheté la suite ^^), accompagnée de Revenant, l'ange sombre assez flippant et tout aussi inconnu.


Quand le passé rattrape le présent, accrochez-vous pour un voyage en Enfer...

lundi 17 avril 2017

c'est lundi, que lisez-vous ? #45

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?

   - Que vais-je lire ensuite?

*Sandrine*

Ce que j'ai lu la semaine passée : 



Ce que je suis en train de lire : 



Stephen est invisible depuis toujours.
Une malédiction impossible.
Jusqu'au jour où Elisabeth le voit.
Elle peut briser le sort.
Au risque de les séparer à jamais.

Ce que je vais lire ensuite : 


* Julie *

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

Ce que je suis en train de lire :


Après avoir survécu à une violente agression lors de ses 15 ans, Melinda Violette, pensait ne plus jamais entendre parler de cette étrange marque qui se trouvait sur la main de son sauveur. Pourtant, 10 ans plus tard, lorsque son meilleur ami, Nathan, lui offre un pendentif en tout point identique à la cicatrice en forme de spirale de l’homme qui l’avait immanquablement sauvé de la mort, elle commence à se poser des questions sur lui. Et quand le lendemain matin, elle se réveille invisible, elle s’empresse d’appeler Nathan à la rescousse. Comme ce dernier continue à nier toute implication dans ce qui lui arrive, elle est convaincue qu’il lui cache quelque chose. D’autant plus qu’il n’a pas l’air tellement surpris de la trouver dans cet état.

Ce que je vais lire ensuite :


samedi 15 avril 2017

Les Cavaliers de l'Apocalypse, tome 4 : Pestilence de Larissa Ione


* Chronique de Julie *


"- Ce qui ne tue pas rend plus fort, c'est ça ? (Jillian)
- Tout à fait. (Reseph)
Sauf que c'était un mensonge. Bien souvent, ce qui ne nous tuait pas revenait finir le boulot."



Auteur : Larissa Ione
Édition : Milady
Genre : bit-lit, romance
Année de parution : 2015
Pages : 460





Résumé : 

La fin des temps approche. Les Cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l’Enfer sur Terre.
Perdu au milieu de nulle part, Reseph ignore tout de sa propre vie excepté son nom. Lorsqu’une jeune femme, Jillian Cardiff, lui porte secours, il tombe immédiatement sous son charme. Et c’est réciproque.
Mais Reseph se révèle être l’effrayant Pestilence, qui a semé la mort et la destruction parmi les hommes. Un passé terrifiant qu’il devra affronter s’il veut sauver le futur qu’ils désirent tous les deux.


Avis :

Depuis le début de ce spin-off de Demonica sur les Cavaliers de l'Apocalypse, j'avoue me demander à quoi m'attendre pour ce tome. Car dès le début, le sceau de Reseph s'est brisé et il est devenu Pestilence. Mais à la fin du tome précédent (Mort), ce dernier est "tué" est envoyé en Enfer pour y souffrir. Malheureusement ce n'est pas Pestilence qui y est envoyé mais Reseph qui est rendu fou par les souvenirs de ses actions quand il était Pestilence. Reaver l'ange, l'a renvoyé sur Terre on ne sait où, sans aucun souvenirs.

Le tome reprend là où s'était arrêté le précédent, sans temps mort. Je me suis donc lancée dans la lecture avec appréhension. Après tout, on a passé 3 tomes à détester Pestilence, et j'avoue me demander ce que j'allais trouver de bien chez Reseph.

Ce dernier est amnésique, nu et dans la neige glaciale. Une jeune femme Jillian, le trouve et s'empresse de le ramener chez elle dans le but de lui sauver la vie. Elle est douce et forte, mais a fuit la Floride pour échapper à des souvenirs douloureux. En effet elle a été victime d'une attaque de démon, violée et torturée. Elle a donc trouvé refuge dans un coin reculé, loin de tout. On retrouve deux personnages ayant dans leurs souvenirs des atrocités qui les paralyse. Reseph commence petit à petit à se souvenir de bride de son passé et cela le terrifie.

On a bien sûr des passages avec les points de vu de Reaver, Harvester, Ares, Thanatos, Limos. J'ai toujours trouvé agréable cette façon dont l'auteur nous fait vivre à travers plusieurs de ses personnages. Cela permet de mieux appréhender et comprendre leurs réactions.

Les partisans de Pestilence veulent le faire revenir, les Cavaliers sont partagés mais s'entende sur le fait qu'il doit mourir. Reseph quant à lui est perdu, ayant le mal vivant dans son esprit et le rongeant peu à peu.

Ce tome est vraiment basé sur la rédemption, sur le pardon mais également sur la famille et les amis. On y découvre un monde où les humains prennent conscience qu'ils ne sont pas les seuls à vivre sur Terre, qu'il existe des démons. Cela ajoute du piment à l'histoire avec l'intervention de l'Aegi et de la Brigade Anti-Démon (BAD) crée dans le tome précédent.

On apprend également au cours de ce tome qu'Harvester (ange déchu maléfique) cache bien son jeu et n'est pas celle que l'on croit...
Autre petite surprise du tome : on apprend ENFIN l'identité du père des Cavaliers et j'avoue que pour moi c'est une très bon nouvelle, mais j'avais commencé à m'en douter depuis un certain temps.

Ce tome est une bonne conclusion pour les Cavaliers et l'histoire promet de continuer dans Démonica tome 6...

L'Apocalypse est-elle vraiment enrayée ?

jeudi 13 avril 2017

Les Cavaliers de l'Apocalypse, tome 3 : Mort de Larissa Ione


* Chronique de Julie *


"Tout l'argent et le confort du monde ne remplaceront jamais ta présence, espèce de Cavalier buté ! Ce n'est pas un étalon que tu devrais chevaucher, mais une mule !"


Auteur : Larissa Ione
Édition : Milady
Genre : bit-lit, romance
Année de parution : 2015
Pages : 512







Résumé : 

La fin des temps approche. Les cavaliers de l'Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du Bien ou au contraire embrasser leur destinée et déchaîner l'enfer sur Terre.

Thanatos, le plus mortel des cavaliers, a enduré des milliers d'années de solitude et d'abstinence pour empêcher la fin des temps. Pourtant il suffira d'une nuit avec la séduisante guerrière Aegie, Regan Cooper, pour réduire à néant des siècles d'efforts. Mais leur étreinte enfiévrée aura une conséquence pire que l'Apocalypse : Regan va tomber enceinte. Et lorsque Thanatos parviendra à dépasser sa colère d'avoir été manipulé par la jeune femme, il va comprendre que pour empêcher Armageddon, il doit sacrifier la seule chose qu'il a jamais désirée : une famille.


Avis :

Cela faisait bien longtemps que j'avais délaissé cette série, ou plus exactement que je n'avais pas pris le temps d'acheter la suite. Et voilà chose faite. Oh comme je regrette d'avoir attendu aussi longtemps !

Ce tome est consacré au Cavalier Mort ou dans sa version plus "gentille" Thanatos (noté les guillemets ils sont assez important ^^). Le tome recommence 8 mois après les événements du précédent. Regan est enceinte et proche de l'accouchement, Thanatos ignore qu'il va devenir père. Et l'Apocalypse gagne du terrain. Les démons envahissent la planète et les humains souffrent.

Je n'avais jamais vraiment accroché à Thanatos lors des tomes précédents, mais j'adorai déjà Regan, cette fougueuse Aegi au pouvoir quelque peu redoutable. On la découvre de façon plus approfondi, on en apprend beaucoup sur son histoire. J'ai adoré la voir évoluer. Derrière sa force apparente elle est fragile et en manque d'affection. Toute sa vie elle n'a connue que l'Aegi. Une organisation vouée à éradiquer les démons.

Face à elle, nous avons donc Thanatos, au passé plus sombre et encore plus violent que ces frères et soeurs Cavaliers. J'ai doucement appris à l'aimer. Il peut être brutal, violent mais surtout il est loyale, fidèle et fera tout ce qui est en son pouvoir pour protéger cette famille qu'il rêvait d'avoir depuis 5 000 ans et qui est maintenant à portée de sa main.

On retrouve également des personnages secondaires que j'adore : Wraith et Kynan, avec leurs joutes verbales à se tordre de rire mais également Reaver, l'ange déchu puis rédimé, Observateur du ciel des Cavalier. Reaver a quelques soucis diront-nous avec Harvester, une démone (Observatrice de l'Enfer des Cavaliers). Ces deux-là sont censés être neutres mais... est-ce vraiment le cas ? héhé

La fin est à la fois triste et joyeuse... Je vous laisse découvrir ça :)

L'Apocalyse n'a jamais été aussi proche...

mercredi 12 avril 2017

Splat goes to the doctor de Rob Scotton




Auteur : Rob Scotton
Éditions : Nathan
Genre : Album jeunesse
Année de parution : 2017
Pages : 32
Dès 5 ans



Résumé : 

Splat doit aller chez le docteur pour une simple visite médicale. Mais lorsqu'il entend ses amis en parler, Splat est très très effrayé ! 

Avis : 

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.


J'ai été étonnée de recevoir un livre en anglais mais il parait que les petits apprennent très vite les langues étrangères. Le mien a déjà du mal à bien parler, du coup, je ne sais pas si c'est une bonne idée de lui lire cette histoire. Mais une chose est sûre : ce ne sera pas moi qui lirait vu mon niveau catastrophique en anglais et encore plus en prononciation ! Nathan a bien fait les choses car grâce à une application gratuite sur téléphone (Nathan Live!), un comédien anglophone lit cette histoire pour mon plus grand bonheur ! 


Ce livre renferme des textes fait pour les petits lecteurs : des mots simples, des phrases courtes et des situations du quotidien facilement reconnaissables. Ils peuvent alors facilement comprendre ce que raconte le conteur notamment grâce aux illustrations.


Les dessins sont tout mignons et reflètent très bien le contenu du texte. 
D'ailleurs, l'histoire aborde plusieurs thèmes comme l'amitié, la peur du docteur et la gourmandise. Ce sont des thèmes bien adaptés à l'âge des petits lecteurs. 

De plus, à la fin de l'histoire, il y a la traduction page par page en français et des petits jeux conçus par un enseignant pour apprendre encore plus tout en s'amusant.




mardi 11 avril 2017

ALE 2100, tome 1 : Update 1.1 de Sophie G.Winner


* Chronique de Julie *



"Depuis que je voyageais dans ce monde futuriste, ma perception de mon environnement avait changé, comme si ma conscience se réveillait. Chacun de mes actes aurait une conséquence."



Auteur : Sophie G.Winner
Édition : Nats Editions
Genre : science-fiction, jeunesse
Année de parution : 2015
Pages : 370





Résumé : 

Lola, étudiante et gameuse, est invitée à tester en avant-première une représentation virtuelle de la Terre en 2100 dénommée ALE. Dans leur tour du monde, Lola et ses compagnons devront affronter le résultat de leurs actions, dont la guerre de l’eau, le travail sponsorisé, la dette de mort et l’esclavage occidental ne sont que des exemples.

Ce voyage, sous forme de jeu, leur offre l’opportunité de remporter une grosse somme d’argent s’ils gagnent la partie ; argent que Lola compte bien utiliser pour partir à la recherche de son père dont elle est sans nouvelles depuis des mois.

Mais sur son chemin, Lola va croiser cet homme mystérieux, coincé dans la simulation, qui va chambouler ses missions et devenir sa dernière quête. Et si, pour le sauver lui, elle devait sauver le monde de demain ?


Avis :

Dans un monde comme le notre où les lunettes de réalité-virtuelle commence à envahir nos pubs et nos foyers. Ce livre est criant de vérité et d'actualité. Encore plus que lors de sa parution en 2015.

On suit donc Lola, une gameuse qui est invitée à tester un nouveau jeu de réalité virtuelle permettant de rajouté les sensations. Si on tombe, si on se fait mal dans le jeu, on le sens dans la vrai vie. Rien que ça peut donner froid dans le dos, surtout pour les implications d'une telle avancé dans la réalité virtuelle. Et si la réalité devenait virtuelle et le virtuel devenait notre nouvelle réalité ? *frisson* (voir le film Clones de 2009).

Lola évolue en 2025, et le jeu présente un monde tel qu'il pourrait devenir en 2100. A l'aide de ses compagnons de jeu, elle va réaliser des missions, entreprendre des actions ayant de graves répercussions sur le monde. Le jeu vise à nous faire ouvrir les yeux sur le fait que chacune de nos actions même minime à un impact très important. Le fameux effet Papillon.

Le but de ce jeu est également de remporter la partie, avec un joli pactole pour l'équipe gagnante. De l'argent dont Lola a terriblement besoin si elle souhaite partir à la recherche de son père disparu.
Mais au cours du jeu elle va rencontrer un inconnu, une personne bien réelle qui est bloquée dans le jeu qui va l'aider. Intriguée, elle va a son tour, dans le monde réel, partir à sa recherche afin de comprendre ce qui lui est arrivé.

L'histoire est vraiment riche, autant dans le monde réel que dans le jeu. Le livre est riche en émotion, on s'identifie facilement aux personnages, on retient notre souffle avec eux, on vit leur aventure. L'auteur a vraiment su transmettre tout cela. 

J'ai vraiment eux du mal à m'arrêter de lire pour dormir, c'est une histoire qui se découvre et se savoure. On referme le livre et on regarde le monde sous un nouveau regard. J'ai hâte de pouvoir lire la suite. Cette fin... un véritable cliffhanger... 


Une claque sur les dangers du monde virtuel et sur l'implication de chacunes de nos actions.

lundi 10 avril 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #44

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?

   - Que vais-je lire ensuite?

*Sandrine*

Ce que j'ai lu la semaine passée : 


Ce que je suis en train de lire : 
"La plupart des gens ont une famille bien comme il faut. Moi, non. Mon fils a de super pouvoirs, ma tante est un vampire, et mon père est gardé prisonnier en enfer. Je vais aller le chercher au sous-sol, serrer la pince à Satan et lui faire faux bond dans la foulée.
Avec un peu de chance, je m'en sortirai indemne. Enfin... presque."
Un voyage dans les ténèbres, voilà ce qui manquait aux péripéties de la piquante Felicity et aux créatures déchainées qui ont fait de sa vie... un enfer ! 

Ce que je vais lire ensuite : 


* Julie *

Ce que j'ai lu la semaine passée :

Ce que je suis en train de lire :
Reaver est un ange au lourd passé et à l’attitude tout sauf angélique. Suffisamment puissant pour se battre aux côtés des meilleurs guerriers et assez fou pour risquer ses ailes au cours d’une mission en enfer... Car pour sauver Harvester, ange devenue démone sur ordre du paradis, de l’éternité de torture qui lui est promise, il devra l’enlever à Satan lui-même. Mais même s’il parvient à la tirer des flammes, le chemin vers la rédemption sera en enfer.

Ce que je vais lire ensuite :


ou -- selon réception :)