vendredi 20 octobre 2017

La galerie des jalousies, tome 1 de Marie-Bernadette Dupuy


*Chronique de Sandrine*

"Moi, je peux admirer le ciel rose à l'aube, les fleurs et les chevaux au galop dans les prés, je peux lire, je peux fixer les flammes de la cheminée que je trouve si belle, souvent. Lui, si jeune, il vit dans les ténèbres."

Auteur : Marie Bernadette Dupuy
Éditions : Calmann-Lévy
Genre : contemporaine
Année de parution : 2017
Pages : 600

Résumé :

1920. Sur le site minier de Faymoreau en Vendée, un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue : l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?

Avis :

Merci aux éditions Calmann-Lévy pour ce service presse.

Voici un livre qui a piqué ma curiosité lorsque les éditions Calmann-Lévy me l'ont proposé. Il faut dire que je n'ai pas l'habitude de lire ce genre de livre alors j'avais un peu peur de me lancer dans sa lecture, surtout quand je l'ai reçu, j'ai eu un choc : je ne m'attendais pas à un tel pavé ! Alors j'ai pris mon courage à deux mains et je l'ai ouvert... J'ai passé un agréable moment en sa compagnie. Comme quoi, des fois, il faut osé sortir de sa zone de confort pour faire de très belles découvertes.

L'histoire se passe dans un petit village minier de Vendée en 1920. On rencontre la belle Isaure qui se précipité à Faymoreau car un terrible accident survient dans la mine où travaille celui qu'elle aime en secret, Thomas. Un coup de grisou (explosion d'une poche de gaz) fait s'effondrer une galerie où Thomas et Pierre se retrouvent bloqués. Lors de cette terrible épreuve, Thomas ne pense pas à Isaure mais à Jolenta, sa future femme et soeur de Pierre. Cette dernière porte d'ailleurs le futur enfant de Thomas.
Après que les secours arrivent à sortir les deux jeunes hommes, on découvre le cadavre d'un homme. Cet homme n'est pas mort à cause de l'effondrement de la galerie mais d'une balle dans le dos. Arrive alors l'inspecteur justin Devers qui devra essayer de trouver le tueur. Cependant, ce n'est pas facile car les gueules noires ne sont pas réputées pour être bavardes, surtout avec les étrangers...

Ce livre m'a étonné par son contenu. Je m'attendais à une enquête mais finalement ce n'est pas que ça. Certes, l'enquête est présente tout au long du livre et elle n'est résolu qu'à la fin, mais c'est surtout une histoire basée sur les relations qu'entretiennent les personnages entre eux. On découvre des amitiés, des amours mais aussi des conflits, des rancoeurs, des non-dits. J'ai adoré passé du temps avec cette communauté, en apprendre plus sur la vie des années 20 et surtout sur les conditions de travail des miniers. Je suis en admiration devant leur optimiste malgré les coups durs, la tristesse et parfois la violence qu'ils subissent. Dans cette période d'après guerre, ce n'est pas facile pour ceux qui ont été au front et rentre chez eux avec une partie en moins comme les yeux ou pire, le visage... 

Le rythme de ce livre est lent pourtant je n'ai pas vu les pages défilées. La plume de l'auteur est agréable à lire et m'a fait passer un très bon moment auquel je ne m'y attendais pas du tout. L'auteur utilise tout un vocabulaire provenant de cette époque, ce qui nous plonge véritablement dans cet univers et nous fait sortir de la réalité. 
Bien que la fin de ce premier tome permet de clore beaucoup d'intrigues, il fait parti d'une trilogie dont le deuxième tome m'attend sagement sur ma table de nuit. Je vais surement le dévorer dans peu de temps et retrouver ainsi la belle Isaure. J'espère tellement qu'elle va trouver enfin son chemin dans sa vie remplit d'embûches...

Une belle histoire dans une communauté attachante.


mercredi 18 octobre 2017

Mon cahier Montessori des lettres





La pédagogie Montessori repose sur l'idée que c'est en agissant que l'enfant comprend.

Ce cahier, qui peut être utilisé en association avec les lettres rugueuses (voir chronique), propose des petits jeux d'écoute. Il s'agit de trouver des mots commençant par chaque lettre de l'alphabet : A comme avion, ananas, aspirateur...


En le complétant librement, à l'aide des autocollants fournis et d'images découpées autour de lui, l'enfant prend conscience des sons qui composent les mots.


C'est une étape importante qui le prépare à pouvoir, plus tard, former puis lire ses premiers mots.

C'est une très belle activité à faire avec nos petits lecteurs pour apprendre tout en s'amusant.

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

mardi 17 octobre 2017

Passeurs, tome 2 : Aja Lind de Lucille H. James


*Chronique de Sandrine*

"Jeff soupira. Tenter d'avoir une conversation sérieuse avec Aja revenait à entamer une partie d'échecs avec un malade au dernier stade de l'alzheimer."

Auteur : Lucille H. James
Éditions : Nats
Genre : Fantasy / Fantastique
Année de parution : 2017
Pages : 316

Résumé :

Jeffrey Horlaw est parvenu à s'enfuir de justesse du monde d'Ithilnin. Il a manqué d'y laisser sa vie, et sa santé mentale. Aja Lind, 16 ans, n'éprouve qu'un intérêt limité pour les choses de ce monde. Elle occupe ses journées entre sa passion pour les chats et les films du genre obscurs. Lorsqu'un groupe de miliciens armés fait irruption dans leur lycée, Jeff et Aja s'enfuient, jusqu'à atteindre un univers parallèle. Embarquée dans un biplan poussif, propulsée dans une ville cosmopolite et magique, Aja fait la connaissance d'un peuple adorateur des démons, d'un Prince-Oracle, et d'un guépard qui parle. Quand à Jeff, il devient le meneur rétif d'un groupe de Passeurs envoyés à Tirana Kala pour y retrouver l'Oracle de la Mort. Ils auraient mieux fait de rester chez eux.

Avis : 

Merci aux éditions Nats pour ce service presse.

Voici une suite que j'attendais avec beaucoup d'impatience. J'ai lu le premier tome au début de l'année (voir ma chronique par ici) et l'attente commençait à être longue. C'est un livre que j'avais beaucoup apprécié et la fin laissait en suspens beaucoup de questions surtout sur l'avenir de Jeffrey, ce jeune garçon qui tombe par hasard dans un autre monde alors qu'il recherchait un ami;

Ce second tome reprend là où on a laissé Jeffrey. Il est retourné dans on monde et mène une vie routinière sans beaucoup de saveur. Ses parents ont déménagés dans un appartement en banlieue où Jeff ne se sent pas très à l'aise notamment à cause de ses parents. Au lycée, il est un peu un paria du fait de ce qui s'est passé auparavant. Autour de lui, beaucoup croient qu'il est un tueur, un garçon violent. Seule Aja accepte sa compagnie. Il faut dire que la jeune fille est un peu particulière et vit dans son monde. Mais un jour, les miliciens refont surface et Jeff doit se réfugier à Ithilin en compagnie d'Aja. La vie pleine de rebondissements et de surprises de Jeff va pouvoir reprendre.

Ce livre est un peu plus posé que le précédent. On découvre plus en profondeur la politique du pays ainsi que tous les enjeux auxquels est confronté Jeff. Il doit alors essayer de se montrer digne et fort pour réussir la mission qu'on lui a confié mais c'est loin d'être gagné. Jeffrey découvre une partie de ce monde où tout est nouveau pour lui, de même que les légendes qui ont ici une place importante. Il fait de son mieux. Ce personnage est vraiment touchant par son réalisme. Tout n'est pas simple pour lui, il commet des erreurs mais essaie  toujours de prendre sur lui pour réussir et surtout prouver aux autres qu'il n'est pas aussi faible qu'ils le voient.
J'ai apprécié Aja, cette fille énigmatique qu'on pourrait penser qu'elle est un peu folle. Pourtant, au fil des pages, elle va se révéler et être une personne vraiment étonnant. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur elle mais peut-être que dans la suite, ce personnage sera plus approfondi.

Le final est grandiose. L'auteur nous fait vivre une véritable bataille où tout ce jouera. Les révélations sont nombreuses et j'ai vraiment été surprises par certaines. Je ne m'y attendais pas du tout ! 

Une très belle suite plus riche que le premier tome.

lundi 16 octobre 2017

Zelko de VD Prin


*Chronique de Sandrine*

"Un jour, il aurait une maison telle que celle-ci. Il y ferait ce qu'il voudrait et personne ne viendrait lui reprocher de n'être qu'un humanoïde."

Auteur : VD Prin
Éditions : Rise
Genre : Science-fiction
Année de parution : 2017
Pages : 322

Résumé : 

Le monde d'un humanoïde tel que Zelko se réduisait à peu de choses. Une immense propriété sur Terre dont il était le majordome. Un maître - Monsieur - qu'il ne voyait que quelque fois dans l'année. Une curiosité insatiable et trangressive qu'il cherchait à assouvir à l'abri des regards indiscrets. De son existence limitée, Zelko voulait s'échapper, se débarrasser de ses chaines et ne plus être contrôler par qui que ce soit. Jusqu'au jour où Monsieur l'a entrainé avec lui sur une autre planète. Jusqu'au jour où tout a explosé. Cette explosion l'a laissé avec des envies, des désirs qu'il ne connaissait pas. Surtout, elle l'a laissé face à un amour qu'il ne comprenait pas et qu'il ne souhaitait pas éprouver. Alors, Zelko s'est rebellé. Zelko s'est libéré. Il a seulement oublié un détail important. Qu'en n'écoutant pas ce coeur qui avait commencé à battre, il risquait de le perdre en chemin et ne jamais le retrouver...

Avis : 

Merci aux éditions Rise pour ce service presse.

Avant de commencer à parler de l'histoire, je voudrais parler de la couverture. Je suis tombée sous le charme dès que je l'ai vue. Pourtant, je déteste la couleur verte mais ici, elle est jolie et sublime le visage qui illustre bien le personnage de Zelko. De plus, le fait qu'il soit une machine est bien illustré en finesse sur cette couverture. Et comme vous le savez, je suis faible devant une belle couverture. Je ne pouvais que lire ce livre. Ce fut une très belle découverte car je suis devenue addicte de la plume de l'auteur. Une fois ce livre ouvert, je ne pouvais plus le lâcher. Une vraie addiction qui a mis à mal mon sommeil mais elle valait vraiment le coup car j'ai adoré les moments passés avec Zelko et Zack.

Tout d'abord, je dois vous avertir qu'il s'agit d'une romance M/M. C'était d'ailleurs la première fois que j'en lisais une et ce ne sera sûrement pas la dernière ! Mais je préfère prévenir ceux que ça dérange de voir deux hommes ensemble. Ce livre n'est pas pour vous malheureusement. Pour tous les autres, vous êtes tombé sur une petite pépite qui mérite le détour. Et je ne dis pas cela parce que c'est un service presse. Je le pense réellement. Passons maintenant à l'histoire.

Zelko n'est pas un homme mais un humanoïde créé pour être le majordome de la maison de Zack, un homme riche et influent. Zelko est à son service depuis huit ans et cela se passe très bien. Il voit rarement son maitre puisque celui-ci séjourne principalement sur une autre planète. Mais un jour, Zack décide de l'emmener avec lui car il a des projets pour Zelko. Ce dernier voit alors son petit cocon qu'il s'est créé s'effondrer et se demande bien ce que l'avenir lui réserve en compagnie de Zack.
Ce qu'il ne sait pas, c'est que son maître l'a créé spécialement pour lui, pour être son homme idéal. Zelko est unique car il a des sentiments et agit de lui-même. Il va d'ailleurs le découvrir petit à petit.

Ce livre est un véritable coup de coeur ! J'ai adoré l'univers, les personnages et bien sûr la plume de l'auteur qui nous embarque dans cette histoire dès les premières lignes. C'est une histoire d'amour certes, mais pas une histoire à l'eau de rose où tout est simple. Il y a des hauts et des bas. C'est loin d'être facile aussi bien pour Zelko que pour Zack qui se rend compte que, malgré le fait que ce soit lui qu'il l'ait créé, Zelko agit par lui-même. Il devra donc le conquérir comme un véritable humain.
En plus d'être une romance, ce livre parle aussi de la recherche de soi avec Zelko qui se cherche et se demande si c'est bien lui qui agit ou la puce électronique qui l'anime. Ce questionnement donne plus de crédibilité à ce personnage. Il devient plus humain et même qu'à certains moments, on se demande s'il est bien un robot ! 

J'ai donc adoré ce livre du début à la fin. La plume de l'auteur est vraiment un régal. Elle nous embarque et nous fait passer par tout un tas d'émotions. Les dialogues sont bien écrits et retranscrits bien comme il faut ce que disent et ressentent les personnages.

Gros coup de coeur pour cette romance hors du commun ! 

C'est lundi, que lisez-vous ? #68


Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

*Sandrine*

Ce que j'ai lu la semaine passée : 




Ce que je suis en train de lire : 



Depuis l'accident d'Alex, le groupe des six amis inséparables a volé en éclat. Paul et Iris ne s'adressent plus la parole, Alex s'isole, Marion se réfugie auprès d'une nouvelle amis, Rébecca se jette dans sa passion du théâtre, Paul ne va plus en cours, Iris ne comprend pas pourquoi Alex la déteste, Sam devient l'objet d'une rumeur au lycée et tous les regards se braquent sur lui... Pour couronner le tout, le bac approche avec son lot d'angoisses, d'incertitudes et de promesses de liberté. Réussiront-ils à trouver, chacun, la force d'affronter obstacles et rêves inavoués

Ce que je vais lire ensuite : 





* Julie *

Ce que je suis en train de lire :
Je lis ce livre en anglais, mais je vous laisse découvrir le résumé en français 😏

Clary est de retour à New York et la vie est belle : elle s'entraîne pour devenir une chasseuse d'ombres et elle peut enfin appeler Jace son petit ami.
Mais tout a un prix. Quand Jace commence à s'éloigner d'elle sans explication, elle se rend compte qu'elle a peut-être déclenché des évènements qui pourraient bien la conduire à la perte de tout ce qu'elle aime... Même Jace.

Ce que je vais lire ensuite :

dimanche 15 octobre 2017

La princesse des Ménines de Sophie de la Villefromoit


*Chronique de Sandrine*

Auteur : Sophie de la Villefromoit
Éditions : Seuil jeunesse
genre : Album jeunesse
Année de parution : 2011
Pages : 36

Résumé : 

Au moment où véliques peint les Ménines, l'infante Marguerite a cinq ans. C'est elle qui est promise à la succession de son père sur le trône d'Espagne. Malgré son jeune âge, la petite princesse a appris à se plier aux mille obligations de son rang. Mais quand, un an plus tard, naît un petit frère, la voilà détrônée. Jalouse, la fillette commet une grosse bêtise...

Avis : 

Voici un livre que j'avais reçu dans une box Once Upon a Book, il y a déjà un petit moment. Je le trouve très beau et original ce qui m'a donné envie de vous en parler. J'aime beaucoup l'idée de partir d'un tableau célèbre pour faire une belle histoire, surtout que j'ai pu admirer ce magnifique tableau au musée du Prado à Madrid. Cela le rend plus vivant et permet aux personnes ne s'intéressant pas à l'art de s'y intéresser grâce aux livres.


Au début de l'album, il y a un petit livre qui nous présente le fameux tableau ainsi que quelques anecdotes le concernant. Cela apporte un plus à ce livre car il nous permet de bien visualiser le tableau en question et de comprendre bien l'histoire.


Marguerite est une petite fille de cinq ans qui a beaucoup d'obligations puisque c'est elle qui va succéder à son père sur le trône d'Espagne. Mais deux ans plus tard, un petit frère voit le jour et Marguerite va devoir alors céder sa place. Elle se montrera jalouse de son petit frère et cela va la pousser à faire une grosse bêtise.

Grâce à cette bêtise et à la peur qu'elle a eu, Marguerite se rend compte qu'elle aime tout de même son petit frère et qu'elle ne peut pas lui faire du mal. Ce livre est vraiment bien sur le thème de l'acceptation d'un petit frère ou d'une petite soeur, et la jalousie qui peut en découler. Pour les petits lecteurs, cela permet d'amorcer un dialogue s'ils se retrouvent dans cette pénible situation.


Les dessins sont magnifiques et illustrent à merveille cette histoire. À chaque page, se trouve un dessin qui illustre la scène en question et permet aux petits lecteurs d'identifier bien l'histoire et de faire jouer leur imagination.

Une belle découverte qui mélange Histoire et art.

Dans ma bulle #3

Alors aujourd'hui, je vais vous parler d'une box proposée par les éditions Harlequin. J'ai voulu tester cette box pour faire ma curieuse et pour savoir si elle vaut vraiment le coup de la prendre.

Cette box est proposé ici. C'est une box qui est envoyé tous les deux mois avec à chaque fois une thématique différente. Elle est composée de 2 à 3 romans et de 2 à 4 petites surprises. Et tout cela pour 29,90 euros. Cet abonnement est sans engagement ce qui permet de la tester une fois et si on n'est pas convaincu, on se désabonne sans problème.



Le thème de cette box est : Et si le premier amour était le bon ?
Qui n'a jamais repensé, les yeux perdus dans le lointain et le coeur étreint par la nostalgie, à son premier amour ? Celui qui nous a ouvert les portes d'un nouveau monde de sentiments et d'émotions. Celui qui a été et restera pour toujours unique, par son intensité et son entièreté.


Voyons voir ce que cette box contient


Au niveau des goodies : 

- Un joli miroir de poche, l'accessoire indispensable à glisser dans le sac à main
- Une pochette à cordon en tissu aux couleurs du livre d'Angéla Morelli
- Un coeur en céramique à parfumer sur un mini-coussin trop mignon

Au niveau des livres : 

-Juste quelqu'un de bien de Angéla Morelli
À trente-quatre ans, Bérénice n'a plus aucune certitude. Tout ce qu'elle croyait savoir sur la vie a pris l'eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu'elle n'arrive plus à écrire une ligne, alors que l'écriture est sa raison d'être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie : sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au coeur de Paris, et Juliette, son amie d'enfance. Mais ça ne suffit plus.
Bérénice n'a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu'elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place... aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu'elle vient de croiser et qui ne l'a pas reconnue.
-Et tes larmes retenir de Charlotte Orcival
Que feriez-vous si vous retrouviez l'amour de vos 16 ans ? Laisseriez-vous passer votre chance une seconde fois ? Julien, 32 ans, photographe, papa et divorcé, doit très vite répondre à ces questions lorsque, un mois exactement après les attentats du 11 septembre, il retrouve, dans un avion pour New York, Anna, l'amoureuse de son adolescence. Ébloui par la jeune femme qu'elle est devenue, Julien fait rapidement le choix de l'amour et se jette à coeur perdu dans une grande opération de séduction. Mais le monde dans lequel ils viennent d'entrer de plein fouet est devenu incertain, fragile, difficile, à l'image de la relation qu'ils reconstruisent tous les deux... et l'amour ne suffit peut-être plus. Alors, devenus adultes, que sont-ils prêts à donner d'eux-mêmes pour vivre enfin leur histoire ?



Mon avis : 
Une très belle box encore une fois qui me plait beaucoup. Le thème est respecté avec les deux livres (en grand format en plus) qui nous plonge dans les premiers amours et les retrouvailles.
Au niveau des goodies, ils sont mignons comme tout. Le sac est toujours pratique ainsi que le miroir (ça tombe bien, je n'en avais pas dans mon sac ! ). Et le petit coeur est vraiment tout mimi. 

Vivement la prochaine box que je recevrais en décembre ! 

jeudi 12 octobre 2017

Les 5 lettres du mot coeur de Cathy Cassidy


*Chronique de Sandrine*

"Elle me fait penser à un papillon sur le point de sortir de la chrysalide qui l'abritait depuis deux ans. Elle est encore fragile et pleine de doutes mais, si je recule d'un pas pour la laisser déployer ses ailes, elle reviendra peut-être vers moi. Je ne perd pas espoir."

Auteur : Cathy Cassidy
Éditions : Nathan
Genre : jeunesse
Année de parution : 2017
Pages : 304

Résumé :

Carrie, Omisha, Eden, Uma et Ryan sont inséparables comme les cinq doigts de la main, ou comme les cinq lettres du mot "coeur" que forment les initiales de leur prénom. Mais, après une violente dispute, leur groupe est brisé. Même Eden et Ryan, qui étaient amoureux en secret, ne se parlent plus...
Est-il vraiment trop tard, deux ans après, pour recoller les morceaux de l'amour et de l'amitié ?

Avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

J'ai lu plusieurs livres de Cathy Cassidy et je suis tombée sous le charme de sa plume. De plus, malgré le fait que ses livres soient classés jeunesse, l'auteur aborde toujours des thèmes forts qui peuvent toucher un grand nombre de lecteurs. Quand j'ai reçu celui-ci, la surprise était totale. Je suis vraiment ravie de l'avoir entre les mains. Je l'ai donc dévoré sans tarder.

Carrie, Omisha, Eden, Uma et Ryan sont inséparables depuis leur plus jeune âge. Ils forment alors le groupe coeur, nom trouvé grâce à leurs initiales. Mais, après une grosse dispute lors d'une soirée en été, rien n'est plus pareil. La bande d'amis n'existe plus. Chacun vit sa propre vie de son côté. Deux ans plus tard, la situation est la même pourtant chaque membre du groupe n'arrête pas de se croiser que ce soit dans la rue ou à l'école. Peut-être suffit-il d'un coup de pouce pour essayer de recoller les morceaux ? C'est ce qu'Eden essaie de faire avec l'aide de Ryan mais ce n'est loin d'être facile. Les rancœurs peuvent être tenaces.

Quand j'ai commencé cette lecture, je me suis dit qu'une simple dispute est vraiment une petite chose pour séparer un groupe d'amis qui dure depuis des années. Mais par la suite, on découvre que l'auteur nous cache quelque chose. Et cette chose est le vrai point de départ de cette séparation. Je n'en dit pas plus pour ne pas vous gâcher votre surprise mais je peux dire que l'auteur m'a vraiment étonnée. Je ne m'attendais pas à cela. Cette surprise, cette révélation donne lieu au vrai thème abordé par ce livre, un thème dur mais très bien écrit. Cela va sûrement permettre aux jeunes lecteurs d'aborder cette chose avec plus de compréhension.

Grâce aux personnages, l'auteur va montrer qu'il existe plusieurs comportements face à un bouleversement majeur dans la vie. Certains, comme Ryan, enfouiront leur colère au fond d'eux et deviendront des mauvais garçons juste pour se protéger. D'autres se replieront sur eux-mêmes et essayeront de disparaitre aux yeux des autres en s'enfermât dans les livres et les habits diffèrent et sans couleurs, comme Eden.

L'écriture est toujours aussi agréable à lire. Ce livre change par rapport à ce qu'on avait l'habitude de lire avec Cathy Cassidy notamment à cause de la fin qui n'est pas un happy end habituel. Cette fin, je la trouve plus réaliste et plus touchante. C'est donc encore un livre rempli d'émotions, d'amitié et d'amour.

Un vrai bonheur de retrouver la plume de l'auteur.

mercredi 11 octobre 2017

Tohu Bohu




*Chronique de Sandrine*


Auteur / illustrateur : Rémi Courgeon
Éditions : Nathan
Genre : Album jeunesse
Année de parution : 2016
Pages : 48
Dès 5 ans

Résumé : 

Tohu bohu,
L'album qui joue de tous les instruments, avec la langue !

Avis : 

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Voici un livre drôle qui permet aux petits lecteurs de découvrir les instruments de musique tout en s'amusant. 


C'est un album ingénieux et surprenant. L'auteur propose de jouer avec les mots et leur musique quelque soit notre âge. Il le conseille d'ailleurs aux personnes de 5 à 105 ans ! 


On découvre la musique sans un bruit mais avec des jeux de mots très drôles ou des mises en scène grâce aux illustrations. Celles-ci sont simples. Les instruments de musique sont mis en valeur grâce à la couleur puisque que les personnages sont dessinés en noir. 


Un livre surprenant mais très sympa pour découvrir le monde de la musique. 



mardi 10 octobre 2017

L'intrus de Annabelle Blangier


*Chronique de Sandrine*

"La tension monta d'un cran dans le cube, au point que Derek sentit de l'électricité dans l'air. Il voyait les autres candidats lancer des regards en coin à leurs voisins ; le doute et la méfiance faisaient briller leurs yeux."

Auteur : Annabelle Blangier
Éditions : Rebelle
Genre : Thriller
Date de parution : 2017
Pages : 256

Résumé :

Le Jeu de la Confiance est l'mission télévisée à la mode : six candidats, enfermés, sont filmés en permanence. Leur mission est de découvrir qui, parmi eux, est l'intrus. Celui qui joue contre eux. Celui peut tous les faire perdre. La tension et la violence montent peu à peu, sous le regard avide des caméras. Dans un lieu où tout est permis, la paranoïa peut mener à bien des extrêmes.

Avis :

Merci à l'auteur Annabelle Blangier pour ce service presse.

Rien que par sa belle couverture, ce livre me faisait de l'oeil ! Elle est à la fois belle et intrigante. C'est vraiment ce que j'aime avec cette maison d'éditions : en plus de publier de bons romans, elle soigne ses couvertures pour mon plus grand plaisir. Pour ceux qui me suivent, vous savez que j'aime les thrillers mais que j'ai un peu plus de mal avec les huis-clos quoique j'ai eu un énorme coup de coeur pour Vertige de Franck Thilliez. Comme quoi, des fois, il faut aller au delà des aprioris et foncer. C'est donc ce que j'ai fait avec ce livre qui m'a tenu en haleine du début à la fin ! Pari gagné pour cet auteur pour qui je découvre la plume en passent un très bon moment de lecture.

On découvre six candidats qui vont passer trois semaines à l'intérieur d'une maison et ne devront en aucun cas sortir ou ouvrir une fenêtre. Ils ne se connaissent absolument pas. À la clé, une belle somme de 100 000 euros à se partager. Parmi eux se trouve un intrus qu'ils devront démasquer. Pour mettre du piment dans ce jeu télévisé, à l'intérieur de la maison, il n'existe plus aucune règle. Ils ne seront en aucun cas puni par la loi quoiqu'ils fassent, pour le meilleur comme pour le pire.

Tout au long des pages, la tension est à son comble. Les candidats sont prêts à tout pour gagner. Ce jeu peut faire ressortir le pire qui se cache en l'homme. Certaines scènes sont donc assez violentes. Mais je dois dire que je m'attendais à plus. Il faut dire que je suis habituée aux thrillers très sombres notamment avec des auteurs comme Franck Thilliez ou Maxime Chattam. Certains passages sont assez lents, plus dans la découverte des candidats ce qui nous pousse à nous interroger sur l'identité de l'intrus. Je dois dire qu'avant la révélation de l'intrus, je ne l'aurais pas soupçonner, comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences. L'auteur brouille bien les pistes et nous pousse à croire certaines choses qui sont fausses. Bien joué ! 

La plume de l'auteur est simple et agréable à lire. J'ai passé un très bon moment en sa compagnie. J'aurais juste aimé en savoir un peu plus sur un personnage de l'extérieur (je ne dis rien le concernant, sinon la surprise ne serait plus là). Le thème de la télé-réalité est un des thèmes que j'affectionne beaucoup depuis ma lecture de Running man de Stephen King. Quand on voit ce que donne ses émissions en ce moment à la télé, cela fait un peu peur. On se demande toujours jusqu'où iront les hommes pour se divertir... Après tout, cela ne date pas d'aujourd'hui lorsque l'on voit comment les romains se divertissaient. Mais maintenant l'attrait à l'argent est plus fort que la morale et pousse certaines personnages à faire des choses qu'elles n'auraient jamais faites sans cet argent à la clé.

L'argent peut faire ressurgir le pire chez l'homme
surtout quand il est désespéré.
Une très belle découverte que je recommande.

lundi 9 octobre 2017

c'est lundi, que lisez-vous ? #67

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

*Sandrine*

Ce que j'ai lu la semaine passée : 



Ce que je suis en train de lire : 




1920. Sur le site minier de Faymoreau en Vendée, un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue : l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?

Ce que je vais lire ensuite : 



dimanche 8 octobre 2017

Ma pochette Montessori les graphèmes rugueux

La pédagogie Montessori est une méthode d'éducation créée en 1907 par Maria Montessori. Sa pédagogie repose sur l'éducation sensorielle et kinesthésique de l'enfant.


Cette pochette permet à l'enfant de progresser dans la lecture.
Elle se compose de :
- 12 graphèmes rugueux pour découvrir du bout des doigts les sons plus complexes : ch, ou, on, un...
- 24 cartes images à associer aux graphèmes.
- 1 livret pour guider le parent pendant l'activité.


Grâce à l'activité, l'enfant pourra ainsi découvrir ce que sont les graphèmes et faire des progrès très facilement et en s'amusant.
En les suivant du bout des doigts, l'enfant utilise ses capacités sensorielles pour mémoire le tracé et le son.

La pochette est très bien faite. Les dessins sont réalistes et colorés tout en finesse.


Une belle activité pour les petits lecteurs.

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

vendredi 6 octobre 2017

Lebestunnel, tome 2 : Chaos de Oxanna Hope


*Chronique de Sandrine*

"Il esquisse un sourire douloureux et j'en fait autant. Dans la douleur, il y a parfois le désir, la nécessité de se sentir exister pour quelqu'un, pour se raccrocher à quelque chose d'important et ne pas se sentir mourir."

Auteur : Oxanna Hope
Éditions : Rebelle
Genre : Science-fiction
Année de parution : 2017
Pages : 300

Résumé :

À présent, Krista a perdu ses alliés et ses repères. Elle est seule. Seule dans un univers qui est le sien et dont elle ne veut plus. Un pied dans chaque camp, elle ne sait plus qui elle est ni où elle doit aller pour découvrir la véritable personne qui se cache en elle. Une seule solution s'offre à elle désormais : quitter Germinia. Mais que se trouve-t-il au delà des limites de la ville ? Le monde entier est-il sous l'égide du régime eugéniste dont elle est un pur produit ?

Avis :

Merci à l'auteur Oxanna Hope pour ce service presse.

Le premier tome avait été un gros coup de coeur (voir ma chronique dessus) mais surtout c'est avec ce livre que j'ai pu découvrir la merveilleuse plume de l'auteur. Du coup, j'en attendais beaucoup de ce deuxième tome et ... je ne suis pas déçue, au contraire ! Il est encore meilleur que le premier si cela est possible ! 
Donc vous avez compris que c'est encore un gros coup de coeur que j'ai eu. Je vais développer tout cela (pour ceux qui n'ont pas lu le premier tome, je vous conseille de ne pas lire la suite...).

On commence ce tome avec un petit résumé du livre précédent qui nous rappelle l'univers et ce qui s'est passé pour Krista ainsi que pour Elias. C'est une jolie attention de la part de l'auteur car pour ceux qui ont le premier à sa sortie, cela remonte un peu et permet donc de mieux se repérer et de se souvenir de ce qui s'est passé. Cela évite un début de lecture confus où l'on essaie de se remémorer le pourquoi et le comment de la situation des personnages du livre.

À l'ouverture des pages, on retrouve donc Krista, seule au milieu de Germania. La ville est sans dessus dessous depuis que la coupole s'est ouverte et qu'il n'y a plus d'électricité. La population est alors dans les rues, en pleine panique et les militaires essaient tant bien que mal de garder un semblant de contrôle même si eux aussi ne savent pas ce qui se passe. Krista doit faire un choix : être avec son peuple, les ayriens ou défendre la cause des non-aryens.... Elle ne sent à sa place nulle part et devra donc se montrer forte et courage pour essayer de se trouver elle-même et affronter les conséquences de ses choix.

Ici, Krista se sent souvent seule. Alors qu'au début de l'histoire, elle agissait égoïstement car elle voulait juste sauver sa propre vie, ici elle commence à penser à ceux qui l'entourent, à ceux qui méritent qu'on se batte pour eux. Elle va grandir, murir dans son raisonnement et montrer une facette de sa personnalité qu'elle ne soupçonnait pas elle-même. C'est d'ailleurs la première à être étonnée. Son combat est loin d'être gagné d'avance. Elle devrait faire face à des évènements tragiques et à des choix qui mettront sa vie en jeu pour sauver ceux qu'elle a décidé de protéger. Elias est moins présent, plus distant avec Kirista depuis qu'il a découvert certaines choses la concernant. Elle devra lui prouver vers qui va sa loyauté.

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec ce livre. Je me suis même régalée au point que j'en voulais encore lorsque j'ai tourné la dernière page. Les évènements s'enchaînent à grande vitesse, si vite que les pages se tournent toutes seules et on ne voit pas la fin arrivée. D'ailleurs, quelle fin ! L'auteur aime jouer avec notre coeur, nos nerfs ! Je ne sais pas comment je vais faire pour attendre le prochain tome... peut-être hiberner pour que le temps passe plus vite. L'univers est si addictif et la plume de l'auteur rend complètement accro que je laisse ce livre à regret en espérant retrouver très vite Krista.

Gros coup de coeur pour cet univers si addictif ! 

jeudi 5 octobre 2017

La cité de l'oubli de Sharon Cameron


*Chronique de Sandrine*


Auteur : Sharon Cameron
Éditions : Nathan
Genre : Fantastique
Année de parution : 2017
Pages : 462

Résumé :

Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent l'Oubli, un mystérieux phénomène qui efface leur mémoire. Pas celle de Nadia. Elle seule n'a pas oublié. Elle seule se souvient que son père a profité de ce bouleversement pour l'abandonner... Le nouvel Oubli approche. Nadia doit percer le secret de cette fatalité avant que sa famille ne vole à nouveau en éclats. Avant que la ville ne sombre encore une fois dans le chaos.

Avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Voici un livre auquel je ne m'attendais pas. Je l'ai reçu et découvert ce livre par la même occasion car je n'en avait pas entendu parler. En lisant le résumé, j'ai tout de suite eu de la curiosité pour cette dystopie originale où la mémoire est le centre de l'histoire.

On fait la connaissance de Nadia, une jeune fille qui a un fort tempérament et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle vit à Canaan, une cité entourée d'un grand mur qu'il ne faut pas franchir au risque de se faire sévèrement punir. D'ailleurs, personne ne pense à le franchir à cause des potentiels dangers qui se trouvent à l'extérieur. Les habitants de cette ville subissent un étrange mal qui survient tous les douze ans : l'Oubli, qui efface leur mémoire. Pour contrer ce mal, les habitants ont pris l'habitude d'écrire leur vie dans des cahiers qu'ils portent en permanence sur eux. Grâce à cela, ils peuvent avoir une idée de qui ils sont malgré la perte de mémoire. Mais Nadia n'est pas comme eux, elle ne subit pas l'Oubli. Elle se souvient de tout. Elle va alors chercher une solution pour fournir un remède aux habitants de Canaan mais elle va faire d'étranges découvertes qui va changer radicalement sa vision du monde...

Je lis beaucoup de dystopies et en ouvrant ce livre, j'avais peur de tomber sur une énième histoire qui ressemble à tant d'autres. Et bien pas du tout ! L'univers est original et bien trouvé. Je suis tout de suite tombée sous le charme de ce monde ainsi que de la plume additive de l'auteur. Il n'y a pas un seul temps mort entre les actions, les découvertes et tous les mystères que découvre Nadia.

Nadia est une femme à l'esprit vif qui n'arrête pas de se poser des questions sur le passé de Canaan, sur le monde qui l'entoure, sur l'Oubli mais surtout sur le fait qu'elle n'oublie rien. Elle se sent un peu isolée car elle garde son secret au fond d'elle. Grâce à son ami Gray, elle va se motiver et trouver la force de chercher la vérité qui se cache derrière tous ses secrets. Les personnages sont attachants. On veut pouvoir les aider même si l'on est que spectateur de leur histoire. J'ai bien aimé la relation entre Nadia et Gray qui s'approfondit au fil des pages sans tomber dans une romance à l'eau de rose.

L'auteur mène bien son intrigue. Vers le milieu du livre, une découverte m'a vraiment étonnée. La suite de la lecture est devenue vraiment addictive. Je voulais à tout prix connaitre ce qu'allaient devenir les habitants de Canaan vu que l'Oubli approchait à grands pas. Et en même temps, j'ai eu un peu de mal à lâcher ce merveilleux univers qui m'a fait passer par beaucoup d'émotions.
J'ai eu un gros coup de coeur pour cette dystopie qui m'a fait oublier le monde réel et qui m'a fait vivre une superbe aventure.

Une superbe dystopie à l'univers magique
où l'action et le suspense sont rois.

mercredi 4 octobre 2017

Le crocodile du boulevard de Belleville

*Chronique de Sandrine*

Auteur : Didier Lévy
Illustrateur : Aurélie Guillerey
Éditions : Nathan
Genre : Album jeunesse
Année de parution : 2017
Pages : 32
Dès 4 ans.

Résumé : 

La nuit, quand tout le monde dormait, Wang emmenait Ban-Ji se promener dans les rues de Belleville. L'enfant marchait à côté du tigre, qui lui racontait des histoires. Des histoires du pays de ses ancêtres. Des histoires de la Chine éternelle. Jusqu'à cette nuit où ils aperçurent, à la sortie du métro Belleville, une grande et belle dame qui contemplait les étoiles, un crocodile à ses pieds.

Avis : 

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.


Voici un joli livre remplit de dessins colorés qui va emmener le petit lecteur vers un monde d'étoiles, de belles histoires et de jolies rencontres.


Des personnages hauts en couleur et un texte poétique où sont évoqués le pouvoir de l'imagination, l'amitié, la mort et le vivre ensemble.


Une belle lecture qui est parfaite pour s'endormir et faire de beaux rêves.
Je le recommande à tous ceux qui aiment rêver.



mardi 3 octobre 2017

Gary Cook, tome 1 : le pont des oubliés de Romain Quirot et Antoine Jaunin


*Chronique de Sandrine*

"Si tu ne sais pas pourquoi tu te bats, tu n'as aucune chance de gagner."

Auteurs : Romain Quirot et Antoine Jaunin
Éditions : Nathan
Genre : Science-fiction
Année de parution : 2017
Pages : 393

Résumé :

Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales.
Gary Cook a grandi sous le pont des oubliés, l'un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliot à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d'aventure.
Auteur d'eux pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d'immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l'espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n'ont pas accès - jusqu'au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l'équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord du Deucalion VII.
S'ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliot et Max vont devoir prendre tous les risques...

Avis : 

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Voici un livre auquel je ne m'attendais pas du tout et je suis vraiment ravie de l'avoir reçu ! Je suis ue fan de dystopie et celle-ci est vraiment sympa à lire avec un univers que j'ai apprécié. D'ailleurs, la couverture est magnifique et reflète bien l'histoire qui se cache dans ses pages. Elle m'a tout de suite intriguée et je n'ai pas mis longtemps pour me plonger dedans et ainsi découvrir une histoire bien écrite à quatre mains. Je suis toujours impressionnée par les livres écrits à deux auteur car être d'accord sur l'intrigue, les évènements, l'univers ne doit pas être chose facile.

On rencontre Gary Cook, un jeune homme d'une quinzaine d'année qui vit sous un pont qui le protège des orages qui font rage tous les soirs. Son monde est englouti par les eaux. Les hommes ont dû alors s'adapter et vivent essentiellement de la pêche. Les plus riches sont déjà partis de ce monde grâce à d'énormes navettes spatiales nommées Deucalion. 
Un jour, Gary apprend qu'une course de bateaux est organisée et que les gagnants pourront partir sur le prochain vol de navette. Il décide alors d'y participer avec l'aide de ses amis et espère gagner pour pour pouvoir vivre une vie meilleure.

La première partie du livre a un rythme lent qui n'est pas dérangeant. C'est un peu surprenant pour ce genre de livre auquel on s'attend à pas mal d'actions. Ici, c'est surtout la mise en place de l'univers ainsi que la présentation des différents personnages principaux. La deuxième partie, quant à elle, commence avec la fameuse course. Les choses vont alors s'accélérer et de nombreux bouleversements vont mettre à mal la vie tranquille de Gary. Et comme si cela ne suffisait pas, Gary se retrouve seul et devra prendre les choses en mains s'il veut avoir une chance de changer radicalement de vie. Mais pour lui, ce n'est pas chose facile car c'est un lâche et un peureux. C'est l'anti-héros par excellence. Au début, j'ai eu beaucoup de mal à m'y attacher mais au fur et à mesure de l'histoire, il m'a surpris, m'a émue et finalement je l'ai apprécié. C'était pourtant loin d'être gagné mais la plume des auteurs m'a convaincue et j'ai pu finir ma lecture sur une note plus enthousiaste.

Jusqu'à la fin, la tension est omniprésente. Gary arrivera-t-il à avoir une place sur la navette Deucalion et partir de ce monde rempli d'eau et de tempêtes ? 
Un premier tome d'une trilogie qui se termine d'une façon étonnante et promet de jolies surprises pour la suite.

Une belle découverte dont j'ai hâte de découvrir la suite.

lundi 2 octobre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #66

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

*Sandrine*

Ce que j'ai lu la semaine passée : 



Ce que je suis en train de lire : 



Carrie, Omisha, Eden, Uma et Ryan sont inséparables comme les cinq doigts de la main, ou comme les cinq lettres du mot "coeur" que forment les initiales de leur prénom. Mais, après une violente dispute, leur groupe est brisé. Même Eden et Ryan, qui étaient amoureux en secret, ne se parlent plus...
Est-il vraiment trop tard, deux ans après, pour recoller les morceaux de l'amour et de l'amitié ?

Ce que je vais lire ensuite : 




* Julie *

Ce que j'ai lu la semaine passée :

Ce que je suis en train de lire :
Je lis ce livre en anglais, mais je vous laisse découvrir le résumé en français 😏

Clary est de retour à New York et la vie est belle : elle s'entraîne pour devenir une chasseuse d'ombres et elle peut enfin appeler Jace son petit ami.
Mais tout a un prix. Quand Jace commence à s'éloigner d'elle sans explication, elle se rend compte qu'elle a peut-être déclenché des évènements qui pourraient bien la conduire à la perte de tout ce qu'elle aime... Même Jace.

Ce que je vais lire ensuite :