lundi 28 novembre 2016

Le destin des âmes de Ophélie Mesturoux


"Je trouve Landsburg tellement romantique comme lieu de vie... surtout pour deux âmes-soeurs. Elles ont dû y avoir une vie merveilleuse."

Auteur : Ophélie Mesturoux
Éditions : Anyway
Genre : Fantastique
Année de parution : 2016
Pages : 212

Résumé : 

Morgane Priest est une Âme. Une personne dont l'âme se réincarne de siècle en siècle jusqu'à ce qu'elle retrouve son Âme-Soeur et qu'elles accomplissent ensemble le destin auquel elles ne peuvent échapper.
Quelques mois après l'apparition de ses pouvoirs, signe qu'elle est une Âme, la jeune fille fait son entrée à l'institut Landsburg, un lycée destiné à former ces êtres d'exception à l'utilisation de leur don et à la connaissance de leurs semblables et de leur histoire.
Les liens se créent très vite entre Morgane et ses camarades, faits d'amitié et de tension. Mais quand des disparitions surviennent au sein de la prestigieuse école, c'est le destin qui se remet en marche. Élèves et professeurs devront s'unir pour découvrir l'origine de ces mystérieux enlèvements.

Avis :

Merci aux éditions Anyway pour ce service presse.

Morgane Priest est une Âme. Son âme se réincarne au fil des siècles pour trouver son âme-soeur et accomplir son destin. De plus, chaque âme possède un pouvoir qui sera révélé dans son intégralité seulement lors de la rencontre avec son âme-soeur.

Morgane va intégrer Landsburg, une école privée réservée aux âmes pour que celles-ci en apprennent plus sur leur histoire mais aussi sur leurs dons et ainsi les développer et les maitriser. Morgane a beaucoup d'attentes notamment celle de développer ses pouvoirs qui jusque là ne produisent qu'une légère lumière dans ses mains, et celle bien entendu de trouver son âme-soeur, le rêve de toutes les âmes. Dès sa rentrée, elle sympathise avec ses camarades de chambre, seule une rencontre au réfectoire avec une certaine Julia va mettre un nuage dans ce ciel bleu. Elle ne comprend pas pourquoi cette Julia réagit de façon aussi glaciale à sa présence alors qu'elle n'a rien fait pour mériter cela. Elle décide donc de l'éviter et ainsi ne pas subir le mauvais caractère de la jeune fille. Mais alors que tout semble bien se passer au sein de l'école, une mystérieuse disparition va entrainer des doutes et des questions...

Le thème de ce livre est original et ambitieux. C'est vraiment le point fort qui m'a fait aimé cette histoire que j'ai dévorée ! Ce livre se lit vite, l'écriture de l'auteur est fluide. Certains passages sont même poétiques et on comprend mieux la relation que peuvent avoir deux âmes-soeurs entre elles. L'auteur a su donner une vraie personnalité à chacun de ses personnages notamment Julia et son mauvais caractère mais aussi le terrifiant directeur de l'école avec sa cicatrice qui sait amadouer les élèves quand il le faut. J'ai apprécié également le fait que les âmes-soeurs ne sont pas forcément amoureux et en couple mais qu'une amitié très forte peut unir ces deux âmes. C'est une relation que tout le monde envie car les âmes-soeurs se complètent et sont fort ensemble. Ils peuvent faire des merveilles.

L'histoire va très vite, voir un peu trop pour moi qui aime les petits détails notamment dans les descriptions des lieux ou encore le contexte car Morgane parle d'une guerre et j'aurai aimé en savoir plus juste pour voir si les élèves au sein de l'école courent un danger ou non. L'histoire des âmes, même si elle est expliquer brièvement, aurait pu être approfondie un peu mais cela ne gène en rien à la lecture qui s'est montrée passionnante.

Quant à la fin, l'auteur m'a vraiment surprise et émue ! Je ne m'attendais pas du tout à ça. Mais finalement, je pense que c'est la meilleure fin possible.

Un thème originale pour une histoire pleine de pouvoir et de poésie.

C'est lundi, que lisez-vous ? #26

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

Ce que j'ai lu cette semaine :

Ce que je suis en train de lire : 


Mila fait chaque nuit ce rêve étrange et rassurant d'un manoir perdu au fin fond de la lande écossaise. Elle y rejoint une amie chère à son coeur et Kenneth, un mystérieux jeune homme dont elle est tombée amoureuse.
Un jour, elle révèle à sa classe l'existence du manoir. Le soir même, le rêve qu'elle croyait immuable s'en trouve bouleversé : une domestique disparaît, tandis que l'une de ses camarades plonge dans un sommeil léthargique.
Le rêve de Mila est empreint de mystère, mais la jeune fille est cependant loin d'imaginer la véritable nature de ce qui pourrait devenir un vrai cauchemar.

Ce que je vais lire ensuite : 

samedi 26 novembre 2016

Résilience de Julia M. Tean


"Sa mort a été lente, douloureuse. Une agonie qui électrise encore Vincent et lui donne un sentiment de toute puissance. Il a vaincu son bourreau."

Auteur : Julia M. Tean
Éditions : Rebelle
Genre : Thriller
Année de parution : 2016
Pages : 147

Résumé : 

Pour ces dix-neuf ans, Vincent s'est offert un parricide. Il a tué son bourreau.
Mais peut-on vraiment se libérer de l'emprise du mal ? Peut-on se reconstruire après avoir subi le pire ?
Incarcéré, Vincent doit affronter ses démons, apprendre à se connaître et s'accepter... pour atteindre la délivrance, sa résilience.

Avis :

Voici un livre que j'ai acheté les yeux fermés sans lire le résumé. Et cela pour deux raisons. La première est que j'ai découvert l'auteur grâce au livre Angela. J'avais aimé sa plume et donc envie j'ai eu envie de la découvrir dans un autre univers. Et la deuxième c'est que j'ai tellement entendu du bien de ce livre que je n'ai pas hésité à l'acheter.

Dès les premières pages et même les premiers mots, on est happé dans le monde de Vincent, ce garçon malade, chétif et déformé. Comment ce jeune de dix-neuf ans a pu faire un acte impardonnable : tuer son propre père ? Et surtout pourquoi ?
Vincent est incarcéré et rencontre Yassin, un jeune qui représente tout ce qu'on a dit à Vincent de haïr : arabe et homo. Vincent se montre haineux envers lui mais au fil des pages et des conversations, ils se rendent compte que finalement ils ne sont pas si différents. Une jeune psychologue vient régulièrement rendre visite à Vincent. À travers les conversations, Vincent se rappelle ce qu'il a vécu : la maltraitance, la haine ou l'indifférence mais aussi quelques moments de bonheur.

L'auteur a écrit ce livre en y mettant tout son coeur. Les phrases sont courtes mais percutantes. Elles sont basées surtout sur les sensations, les émotions de Vincent. Le lecteur vit à travers la plume de l'auteur le cauchemar qu'à vécu le jeune homme dans sa famille si on peut appeler ses géniteurs de cette façon. Ils n'ont rien de parents exemplaires : la mère se prostitue dans sa propre maison en ignorant royalement la présence de son fils et le père, quand il rentre, c'est pour faire subir à Vincent tout ce qu'il y a de pire : insultes, humiliations, tortures, coups... Tout y passe. Et quand il n'est pas occuper à le maltraiter, il lui bourre le crâne d'idées racistes et homophobes. Il l'oblige même à intégrer une bande d'extrémistes qui déambule dans les rues pour frapper les "arabes" et les "pédés".

Personne ne fait attention à Vincent ni au lycée, ni ses voisins avant l'arrivée d'un professeur de sport qui va lui donner un peu de bonheur dans cette vie sordide. Malheureusement, ce bonheur sera de courte durée et Vincent commettra alors le pire pour en finir avec cette vie de haine et de douleur.

L'auteur a su trouver les mots juste pour que son histoire bouleverse le lecteur. On s'attache à Vincent, on tremble avec lui et on finit en larme en tournant la dernière page. Ce livre fait beaucoup réfléchir. Des Vincent il y a en partout, malheureusement beaucoup se voile la face pour ne pas voir la triste réalité et tout faire pour que cesse le calvaire de l'enfant.
Ce livre est fort, dur, on n'en ressort absolument pas indemne.  C'est peut être un livre court mais tellement prenant, tellement choquant que finalement ce n'est pas plus mal. L'auteur a écrit sans arrondir les angles de la triste réalité, elle a fait parler les mots pour dévoiler la vérité et l'horreur qui peut se produire à l'abri des regards, dans une famille à l'apparence normale.

Si je ne vous ai pas encore convaincu, sachez qu'un euro sur le prix du livre est reversé à l'association Le refuge qui aide les jeunes victimes majeures de l'homophie ou de transphobie. Alors je n'ai qu'une chose à dire : foncez ! 

Un coup de coeur qui me l'a complètement retourné et brisé ! 


jeudi 24 novembre 2016

Belladone, t2 : Soif de sang de Michelle Rowen


"J'avais foi en une chose, et c'était la vie. Tant que je respirais, il restait une chance pour que tout s'arrange. La mort était éternelle, et il n'était pas possible d'en revenir. Mais tant qu'il y avait de la vie, il y avait de l'espoir."

Auteur : Michelle Rowen
Éditions : Milady
Genre : Bit-lit
Année de parution : 2013
Pages : 349

Résumé :

Julian Conrad va mourir. Si elle ne succombe pas à la Belladone - ce poison qui la rend irrésistible et mortelle pour les suceurs de sang-, ce sont des vampires fous en quête d'ultime immortalité qui auront sa peau. Depuis qu'elle est devenue le dernier rempart entre eux et la fille du défunt roi Matthias, elle n'a plus nulle part où se cacher. Pas même dans les bras de Declan, son amant Dhampire, qui est privé de toutes ses émotions à cause d'un puissant sérum, n'est plus que l'ombre de lui-même...

Avis : 

Après être resté quelques temps dans ma Pile à lire, j'ai décidé de le lire pour clore cette saga qui comporte seulement deux tomes.
J'avais adoré le premier tome et l'univers où une jeune femme voit sa vie bouleversée à cause d'un poison qu'on lui a injecté sous la contrainte. Elle découvre par la même occasion l'existence des vampires et rencontre le séduisant Declan qui veille sur elle.

Dans cette suite, on retrouve Jullian et Declan en cavale et tente de survivre. Il faut qu'ils trouvent un antidote au poison qui coule dans les veines de Jullian au risque de la voir mourrir très vite.

Le rythme est très rapide, c'est une véritable course contre la montre pour la survie de Jullian. Ce livre tient en haleine du début jusqu'à la dernière page. Mais les enchainements sont des fois un peu trop rapide et on s'y perd un peu. Quelques précisions n'auraient pas été de trop ainsi que quelques descriptions. J'ai quand même passé un bon moment car la plume de l'auteur reste fluide et efficace.

Jullian m'a quelque peu tapé sur les nerfs dans ce tome. Elle va trop vite dans ses conclusions et dans ses sentiments, surtout pour un des personnages. De plus, Declan ne sait pas se décider sur ce qu'il ressent vraiment pour Jullian. Tout au long du livre, c'est un coup je t'aime et cinq minutes après je ne t'aime plus, il ne faut plus jamais qu'on se revoit...Cela m'a profondément agacée !

De plus, le côté Belladone, ce poison mortel pour les vampires n'a pas assez d'importance je trouve dans ce tome. Or, c'est ce qui fait que Jullian est unique. Je trouve cela dommage que l'auteur a préféré se centrer sur l'action au lieu de révélation ou de de recherche sur ce poison.

Mais le final m'a totalement conquise. Un beau coup de théâtre que je n'avais absolument pas vu venir clos cette saga en beauté. Cela me laisse sur une belle note qui vient un peu effacer mes déceptions au niveau des personnages et de la vitesse des évènements.

Un dernier tome qui clôture très bien cette saga malgré quelques déceptions.

mercredi 23 novembre 2016

Délivre le père Noël ! de Orianne Lallemand.




Auteur : Orianne Lallemand
Éditions : Nathan
Genre : Album jeunesse
Année de parution : 2016
Pages : 16

Résumé : 

Hé, toi qui lis ce livre, approche !
C'est la panique ici : le père Noël a disparu.
Bouh-ouh-ouh, Noël sera gâché !
Veux-tu nous aider à le chercher, en jouant avec les animations ?





Avis : 

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Un livre très sympathique pour Noël, pour le plaisir des petits comme des grands !


Le héros de ce livre est le petit lecteur qui est mis à contribution et doit chercher le père Noël. En effet, celui-ci a disparu. Il a été enlevé par le Gâche-Noël !


Ce livre est rempli d'humour. Il est simple et donc accessible même aux plus petits.
Les illustrations sont toutes mimi.

L'histoire change des contes traditionnelles et met un coup de jeune au père Noël.

Un petit bijou à ne pas hésiter à mettre dans la bibliothèque de nos petits bouts !


mardi 22 novembre 2016

Séismes de Valérie Simon


"Elle n'avait guère envie de baragouiner aux serveurs un mauvais mélange d'anglais et de roumain qui la ferait finalement se retrouver seule devant un goulasch peu appétissant."

Auteur : Valérie Simon
Éditions : Rebelle
Genre : Fantastique
Année de parution : 2016
Pages : 122

Résumé :

Gabrielle, journaliste à Bucarest juste avant un violent séisme.
Réfugiée dans des souterrains investis par des mendiants, la jeune femme rencontre une petite fille ayant survécu à la morsure d'un vampire. 
Sur fond d'apocalypse, elle enquête, guidée par le beau Pasha dont les apparitions aussi fugaces que séduisantes l'attirent irrésistiblement.

Avis : 

Charlotte est journaliste et travaille pour le journal de son père. Celui-ci n'envoie sa fille que sur des petites affaires. Un jour, il décide de l'envoyer en Roumanie pour faire un article sur le mythe du vampire, un sujet en vogue. Charlotte va donc dans ce pays mais à reculons car, pour elle, ce sujet n'est pas à la hauteur de ses ambitions.
Alors qu'elle vient d'arriver à Bucarest, un terrible tremblement de terre survient et plonge la ville dans le chaos. Pendant qu'elle déambule dans la rue, l'esprit sous le choc de ce qui vient de se passer, elle tombe sur une jeune fille chétive. Elle décide de la suivre car elle ne veut pas qu'il lui arrive quelque chose dans cette ambiance d'apocalypse. Charlotte découvre alors la face cachée de Bucarest : une communauté d'exclus, de misérables qui vivent en dessous de la ville.

Le roman est court mais intense. L'auteur ne laisse pas le lecteur souffler et va de rebondissement en rebondissement. Mais il m'a manqué un peu de profondeur dans les descriptions, dans la psychologie des personnages qui ne sont pas nombreux dans ce livre. Ce manque m'a laissé sur ma faim. J'aurais aimé en savoir plus sur la jeune fille Viata, son don et son passé, mais aussi sur le père Rege, un étrange prêtre prêt à tout pour protéger sa communauté.
Quant à l'étrange Pasha, je me suis doutée dès le début du livre de ce qu'il était vraiment. C'est dommage, car sans cela, ma lecture aurait été plus passionnante. 

Sinon la plume de l'auteur est agréable. Le livre se lit vite. Il est un peu court et j'aurais préféré qu'il fasse quelques pages de plus pour apporter plus de précisions sur la communauté souterraine mais aussi sur le chaos qui règne en surface pour être vraiment imprégné de l'ambiance. J'essaierai de lire d'autres titres de l'auteur pour en savoir plus sur son univers et sa plume car je n'aime pas juger que sur un seul titre. On peut alors passer à côté de belles découvertes.

Un tremblement de terre, un étrange journaliste, une communauté d'exclus remplissent ce petit livre où le mythe et la réalité se mêlent. 

lundi 21 novembre 2016

C'est lundi, que lisez-vous ? #25

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

Ce que j'ai lu cette semaine :


Ce que je suis en train de lire : 



Depuis qu'elle vit au manoir Scorpi, Charlotte découvre un nouveau monde. S'il n'y avait que son fiancé Adam et sa singulière famille de tueurs à gages, et surtout son formidable petit frère Elias, les journées seraient déjà bien remplies. Mais il y a aussi toutes les créatures magiques qui s'efforcent d'agir normalement pour lui faire plaisir... et échouent toujours à un moment ou à un autre. Charlotte ne sait plus si elle doit trembler ou rire, mais elle les adore !
Pourtant, un jour de septembre, leur nouvelle vie bascule dans l'angoisse. Un homme, dit le chasseur, a entrepris de traquer et d'éliminer les créatures. Adam lui-même le redoute, et est contraint de se cacher. Seule Charlotte a la capacité d'agir, l'homme ne lui fera aucun mal puisqu'elle est humaine. Mais justement, elle n'est qu'une humaine, c'est elle la plus faible normalement !
Il y a fort longtemps, Charlotte a entendu dire que les légendes naissent toujours d'un malentendu. Eh bien, elle ne va pas tarder à en avoir la preuve.

Ce que je vais lire ensuite : 



samedi 19 novembre 2016

Partials, t2 : Fragments de Dan Wells


"Parfois, il faut traverser l'enfer au présent pour obtenir le futur que l'on veut..."

Auteur : Dan Wells
Éditions : Le livre de poche
Genre : Science-fiction
Année de parution : 2015
Pages : 685

Résumé :

Les Partials, dont le sang contient l'antidote au virus RM, sont programmés pour disparaître. Contrairement à Kira, qui est une Partial d'une autre génération. Qui est-elle ? Par qui est-elle manipulée ? Au mépris de tous les dangers, la jeune fille décide de trouver le siège de ParaGen, la société bio technologique qui a fabriqué les Partiels, et l'Alliance, qui les contrôle. Traversant une Amérique dévastée -le Mississippi est empoisonné, des pluies acides tombent dans le Midwest-, Kira a l'intime conviction qu'un plan machiavélique vise à éliminer les Partiels et les humains.

Avis : 

Ce deuxième tome, j'ai mis un moment à le sortir de ma pile à lire. Mais ma soeur me l'a emprunté et l'a lut. Elle m'a donné envie de me replonger dans l'univers de Partials suite à sa lecture. Je suis très contente car si elle ne m'avait pas emprunté ce livre, je serais passé à côté de cette fantastique histoire ! 

Nous retrouvons Kira, quelques mois après les évènements de la fin du premier tome. Kira a un objectif en tête : trouver la solution pour éradiquer le virus RM qui a décimer la grande majorité de la population humaine et qui continue à faire des ravages sur les nouveaux nés qui, malheureusement, ne survivent que quelques jours. Elle veut également sauver les Partials de leur date d'expiration. Ces êtres ont été créé génétiquement par la société ParaGen, se sont rebellés et ont engendré une grande guerre. Les humains déjà affaibli par le virus RM ne pouvaient pas vraiment s'opposer aux Partials qui eux, n'étaient pas inquiété par le virus. Kira a découvert d'ailleurs que les Partials généraient des phéromones qui pouvaient sauver la population humaine. C'est pourquoi elle décide de tout faire pour les sauver. Sans eux, les hommes n'ont plus aucun espoir.
Kira décide donc de trouver le siège de ParaGen pour en savoir plus. Elle se fait accompagner par Samm, le gentil Partial qui est devenu son ami et Heron, une espionne Partial. Elle les accompagne à cause de sa fidélité à Samm mais elle n'aime pas vraiment Kira et le lui fait bien sentir. Ensemble, ils vont devoir affronter bien des dangers au cours de leur voyage vers les réponses tant espérées.

Bien que l'on suivre en grande partie Kira et ses compagnons, on retrouve Marcus et Haru qui sont restés sur Long Island, le refuge des hommes. Cela permet de garder toujours un oeil sur ce qui se passe là-bas, et je peux vous dire qu'il ne se passe pas des choses très joyeuses...

Ce tome est riche en révélations et en rebondissements. Après un début un peu lent (qui m'avait fait abandonné ma premier lecture de ce tome), le reste du livre se lit très vite car on vit vraiment le périple de Kira et les évènements qui se passent à Long Island. De plus, on veut savoir un peu plus sur les questions qu'on a pu se poser dans le premier tome. 
Bien des épreuves attendent Kira, autant physiquement que psychologiquement. Le lecteur vit pleinement l'action, tremble et doute avec Kira. Les révélations sont bouleversantes. Je ne m'attendais pas du tout à cela. L'auteur a su me surprendre et c'est un excellent point. On découvre un complot d'un grandeur inimaginable derrière toutes les catastrophes survenues ces dernières années.

Ce tome nous permet également d'approfondir la psychologie des personnages. On s'aperçoit que Samm n'est pas aussi froid qu'il y paraît. On peut aussi se rendre compte que personne n'est tout blanc ou tout noir. Certains choix ont été fait avec les meilleures intentions mais malheureusement dans la réalité, ce sont des horreurs qui sont apparus.

Ce livre est très complet et complexe. Et bien qu'il soit classé jeunesse, je le trouve très adulte notamment par rapport au complot qui touche aussi bien l'économie que la politique. Pas sûr que les plus jeunes comprennent tout et surtout l'ampleur des conséquences que cela a pu avoir. 
Il est encore plus captivant que le premier. Il est passionnant, j'ai eu du mal à le lâcher finalement. Quant à la fin... je peux vous dire qu'une seule chose : j'ai couru à la librairie me commander le tome final et celui là n'aura pas le temps de prendre la poussière !

Une suite plus passionnante, plus addictives qui répond à pas mal de questions que l'on a pu se poser dans le premier. 

vendredi 18 novembre 2016

Warm Bodies de Isaac Marion


"Pour moi, l'avenir est aussi flou que le passé. Seul le présent semble m'intéresser, et encore. La mort m'a rendu plutôt zen, en fait."

Auteur : Isaac Marion
Éditions : Le livre de poche
Genre : Fantastique / Romance
Année de parution : 2013
Pages : 336

Résumé :

R est un zombie. Il n'a pas de nom, pas de souvenirs, pas de pouls. Mais il rêve. Dans les ruines d'une ville dévastée, R rencontre Julie. Elle est vivante, palpitante. C'est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Et sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. C'est le début d'une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse.
Ça n'était jamais arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts.
Il veut respirer à nouveau, il veut vivre, et Julie va l'aider. Mais leur monde ne se laissera pas transformer sans combattre.

Avis : 

Ce livre, je l'ai reçu dans ma dernière box Once Upon a book. Ce fut une totale découverte car je n'avais jamais entendu parler de ce livre ni de cet auteur. D'ailleurs, je viens de voir qu'il existe un film tiré de cette histoire mais pas sûr que je le regarde. Je suis souvent déçue des films qui sont issus de livres, à part quelques exceptions.

Ce livre parle de zombies, mais pas comme on peut avoir l'habitude de lire. En effet, le personnage principal est un zombie et non un vivant. Il s'appelle R, enfin c'est comme cela qu'il se fait appeler parce qu'il ne se souvient plus de son nom, ni de son passé, ni de sa mort. En fait, il ne se souvient de rien. Juste qu'il est là, à errer dans un aéroport rempli de mort comme lui.
Alors qu'il fait une descente en ville avec ces compagnons, il tombe sur une jeune fille, Julie, qu'il décide de ne pas tuer sans savoir vraiment pourquoi. 
Commence alors la plus étrange histoire d'amour : celle d'un zombie et d'une vivante.

Ce roman de zombie n'est absolument pas horrifique. Ici, l'auteur ne parle pas de l'opposition permanente des deux clans (vivants et zombies), ni de la guerre qui peut faire rage entre eux. Dans cet univers, les vivants se sont rassemblés et vivent presque sereinement, enfin ils survivent et tentent de faire de leur mieux pour pas que les choses se dégradent encore plus.
L'auteur a fait le pari un peu fou de raconter une histoire d'amour dans cet univers peu enclin à cela. Grâce à sa plume fluide et un peu d'humour glissé habilement, cette histoire d'amour est touchante et presque poétique d'une certaine façon.

Les deux personnages principaux, Julie et R, ne veulent pas seulement s'aimer, ils veulent surtout changer le monde. Les vivants ne font que survivre et Julie aimerait qu'ils voient que les zombies sont en train de changer et peuvent communiquer avec eux sans forcément les manger. Julie et R veulent briser les règles et faire de ce monde, un monde meilleur et plus serin pour l'avenir.

J'ai vraiment apprécier ma lecture. J'aime les univers dévastés et là j'ai été comblée. Mais le gros plus de cette histoire est le fait de partager toutes les pensées de R, de voir le monde à travers son propre regard. Il met une petite touche de couleurs dans ce monde gris et triste.

Une belle rencontre avec un zombie pas comme les autres. 


mercredi 16 novembre 2016

Perles de jeunes de Provence de Antoine Voulgaris

Auteur : Antoine Voulgaris
Éditions : Nats éditions
Genre : Humoristique
Année de parution : 2016

Résumé : 

Ah ! La sécurité du lycée, où même la NSA ne peut accéder à vos échanges téléphoniques !
Vous vous croyez à l'abri des complots, mais, pourtant, discrètement, un prof récolte vos perles...
Et les Perles de jeunes de Provence, c'est un peu comme les "Perles du Bac", mais sur toute l'année, et avec l'accent !

Avis :

Merci à Nats Éditions pour ce service presse.

Vu que j'aime beaucoup regarder les Perles du bac chaque année, je me suis dis que ce petit recueil d'anecdotes qu'un gentil prof a collectionné, cela pouvait que me plaire ! 

Et je dois dire que j'ai bien ris tout au long de ma lecture. Il y a en qui sortent de belles perles et on peut se demander ce qui leur passe par la tête pour dire des bêtises pareilles ! Mais je reconnais quand même que certaines situations me sont déjà arrivées au cours de ma scolarité. 

Le livre se lit très vite. À la fin de la lecture, on veut encore des perles pour égayer notre journée. Alors j'espère qu'un petit tome 2 fera son apparition car franchement c'est une très belle découverte.

N'hésitez surtout pas à le lire si vous voulez vous taper des fous rires ! 


mardi 15 novembre 2016

Scorpi, t1 : Ceux qui marchent dans les ombres de Roxane Dambre

"Upsilon Scorpii est une étoile, indiqua-t-il en appuyant sur le second i. Mais Upsilon Scorpi est une organisation criminelle dominée par une famille de tueurs à gages. La famille Lesath, qui lui a donné son nom."

Auteur : Roxane Dambre
Éditions : Calmann-Lévy
Genre : Fantastique
Année de parution : 2016
Pages : 377

Résumé : 

Par un de ces orages d'été dont Paris a le secret, la jeune Charlotte découvre un petit garçon blotti au pied de son immeuble, ses cheveux sombres dégoulinant, son T-shirt plaqué par la pluie. Charlotte, qui est la gentillesse même, lui propose de s'abriter chez elle. Là, l'enfant lui tient des propos ahurissants : ses parents et son grand frère sont des "créatures de l'ombre", des tueurs à gages aux pouvoirs surnaturels, baptisés les Scorpi. Lui-même, Elias, est en apprentissage. Et sa phrase fétiche semble être : "Tu veux que je le tue ?"
Charlotte n'en croit pas un mot, d'abord. Mais bientôt elle découvre dans son salon une version vingt cinq ans d'Elias, un grand brun aux yeux bleus outremer. Adam, le frère ainé, vient d'entrer dans sa vie, et celle-ci va tourner à la cavalcade. Comment réagir quand on a vingt-trois ans, qu'on est seule et plutôt pacifique, et qu'on tombe amoureuse d'un tueur à gages qui n'est même pas humain ? 
Alors ? Prêts à suivre ceux qui marchent dans les ombres ?

Avis :

J'ai découvert Roxane Dambre grâce à la saga Animae, une saga que j'ai dévorée. Ça avait été un gros coup de coeur ! De l'humour et de l'action remplissaient cette saga. Du coup, quand j'ai vu qu'elle sortait une nouvelle trilogie chez Calmann-Lévy, je n'ai pas hésité ! Il me la fallait ! Je voulais retrouver cet humour qui m'avait plu. Et bien je peux vous dire que je n'ai pas été déçue et que mes attentes ont été remplies avec ce premier tome.

On rencontre Charlotte, jeune comptable parisienne qui galère un peu à son travail. C'est à cause principalement de son responsable qui la harcèle en lui donnant des surnoms ridicules mais qui lui propose en plus tout le temps des trucs salaces. Malheureusement, Charlotte a eu du mal à trouver un emploi et pour finir sa période d'essai elle ne peut pas se permettre de se mettre à dos son responsable au risque de se retrouver à nouveau sans emploi.
Un soir, en rentrant chez elle, elle découvre un petit garçon tout seul et trempé au pied de son immeuble. Et comme elle a un coeur en or, elle décide de le prendre sous son aile et de l'accueillir chez elle le temps d'en savoir plus sur son histoire. Elle arrive à lui faire dire son nom avec beaucoup d'effort : Elias. Charlotte va alors découvrir bien des choses sur cet étrange petit bonhomme. Il s'extasie sur la moindre chose de la vie quotidienne et il n'arrête pas de dire : "tu veux que je le tue ?". Alors quand le sosie d'Elias version vingt-cinq ans débarque dans son appartement, elle ne sait plus où donner de la tête ! Sa vie se retrouve chamboulée et elle découvre un univers qu'elle était loin d'imaginer.

Les points forts de ce livre sont assurément Elias et son grand frère Adam. Ils mettent la barre très haut ! Le petit est touchant par son innocence, sa façon de s'émerveiller de tout et l'affection sans faille qu'il porte à Charlotte. Pour Adam, c'est son esprit farouche et la manière d'agir avec Charlotte qui donne des scènes vraiment drôle. D'ailleurs, l'humour est vraiment le gros, gros point fort du livre. Il est décalé, loufoque. Bref, j'ai ri du début à la fin et cela fait du bien. Tellement de bien que j'ai dévoré le livre en une seule journée. La lecture est rythmée et très facile. L'auteur écrit comme elle parle, ce qui est agréable et fait tourner les pages à une vitesse folle,  peut-être un peu trop car la fin arrive très vite.

Au fil des pages, on en apprend un peu plus sur les deux frères. On entre alors dans le monde étrange des marcheurs de l'Ombre et dans la famille Lesath, tueurs à gages de père en fils à la réputation solide. On va de surprise en surprise et on découvre petit à petit les différentes créatures qui entourent les deux frère. J'espère que dans les tomes suivants on en apprendra un peu plus sur ce monde fantastique. On rencontre également la famille des deux frères au grand complet, à la fin de ce premier tome. Je peux déjà vous dire que je déteste la belle-mère, elle est odieuse et méchante avec les enfants de son mari. 

La fin de ce tome nous donne vraiment envie d'en savoir plus sur cet univers étrange et sur la suite des aventures de Charlotte qui se retrouve embarquée malgré elle dans ce monde si loin de sa réalité.

Un livre qui mélange humour décapant et fantastique, j'adore. Un gros coup de coeur ! 

lundi 14 novembre 2016

C'est lundi, que lisez-vous ? #24

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

Ce que j'ai lu cette semaine :


Ce que je suis en train de lire : 

Les Partials, dont le sang contient l'antidote au virus RM, sont programmés pour disparaître. Contrairement à Kira, qui est une Partial d'une autre génération. Qui est-elle ? Par qui est-elle manipulée ? Au mépris de tous les dangers, la jeune fille décide de trouver le siège de ParaGen, la société bio technologique qui a fabriqué les Partiels, et l'Alliance, qui les contrôle. Traversant une Amérique dévastée -le Mississippi est empoisonné, des pluies acides tombent dans le Midwest-, Kira a l'intime conviction qu'un plan machiavélique vise à éliminer les Partiels et les humains.

Ce que je vais lire ensuite : 




samedi 12 novembre 2016

U4. Contagion de Grevet, Hinckel, Trébor et Villeminot

Auteur : Caroline Trébor, Yves Grevet, Vincent Villeminot et Florence Hinckel
Éditions : Syros, Nathan
Genre : Science-fiction, jeunesse
Année de parution : 2016
Pages : 442

Résumé :

Le virus a décimé 90% de la population mondiale, n'épargnant que les adolescents entre 15 et 18 ans et de rares adultes. Jules, Koridwen, Stéphane et Yannis font partie des survivants.
Mais ce ne sont pas les seuls.

Je m'appelle Séverine, le monde est ravagé et je crois que je suis enceinte. Je m'appelle Philippe, moi, président de la république française, je n'ai pas pu sauver ma propre famille. Je m'appelle Nicolas, je suis bloqué en Espagne avec mes potes : tout le pays est mort sauf nous, touristes français. Je m'appelle François, c'est de la folie mais par amour, je suis prêt à redevenir un hors-la-loi. Je m'appelle Koridwen, j'ai l'impression d'avoir déjà vécu ça...

Avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

U4 est un phénomène mondial qui a séduit de nombreux lecteurs. C'est une série de quatre tomes où chaque tome est la même histoire racontée d'un point de vue d'un personnage différent. De plus, chaque tome est écrit par un auteur différent.
U4 est un virus qui a décimé 90% de la population mondiale, n'épargnant que quelques adolescents entre 15 et 18 ans et de rares adultes.

On peut lire ce nouvel opus sans forcément lire tous les autres avant, ce qui est pas mal pour tous ceux qui n'ont pas finir de lire les quatre tomes.
Pour ce nouveaux tome, écrit par les quatre auteurs de la saga, elle rassemble plusieurs nouvelles. Ces nouvelles sont les points de vue des personnages secondaires que le lecteur a pu rencontrer au cours de sa lecture des tomes précédents, mais aussi raconte de nouveaux épisodes de la vie des personnages principaux.

Ces nouvelles sont mis dans l'ordre chronologique : avant, pendant et après les tomes existants. Il y a également quatre fans fictions qui avaient été sélectionnées lors d'un concours. Je trouve cette idée très sympa et permet de faire participer les fans et auteurs en herbe. Voir sa création dans un livre doit être très glorifiant.

Les différentes plumes sont très agréables à lire et le fait que ce soit des nouvelles permet un rythme de lecture rapide puisque les auteurs ne s'embêtent pas avec de longues descriptions ou la mise en place de l'univers.
Les récits sont remplis d'actions, de rebondissements. La tension est présente à chaque page. Le lecteur ressent bien l'horreur de la situation et accompagne les personnages en vivant avec eux cette situation plutôt délicate où la survie prime avant tout le reste.

Un nouvel opus qui séduira les fans de la saga.

jeudi 10 novembre 2016

DJ Ice de Love Maia

Auteur : Love Maia
Éditions : Alice Tertio
Genre : jeunesse
Année de parution : 2014
Pages : 346

Résumé :

"Personne n'échappe à mon emprise, j'ai le pouvoir absolu sur les moindres mouvements : chaque pas, chaque glissement, chaque tour ou demi-tour, chaque hochement de tête exécuté sous les flashs des stroboscopes. Les basses vibrent et pulsent comme un coeur déchaîné qui exploserait de l'intérieur et se viderait en un flot continu anarchique. J'ai le pouvoir de gonfler les gens à bloc, de les détendre, de les faire tomber amoureux."

Marley Johnnywas Diego Dylan est passione de musique. Pourtant, entre une mère accro à l'héroïne, un job de serveur dans un resto pour payer le loyer et les factures, et ses études dans un très prestigieux lycée fréquenté par les fils à papa de la ville, pas facile pour Marley de réaliser son rêve : devenir DJ. Quand le hasard lui ouvre les portes d'une boîte de nuit pour faire un remplacement, Marley voit sa vie s'emballer : il plonge dans le monde de la nuit, se noie dans la musique, multiplie les contrats et se fait de nombreux nouveaux amis. Il est même choisi pour participer à la première compétition de DJs organisée par le club le plus branché de la ville. Mais, alors qu'il s'y attend le moins, sa vie bascule...

Avis : 

Ce livre, je l'ai reçu dans ma Once Upon a book du mois d'octobre. Ce livre était un test pour un futur challenge prévu l'année prochaine. Il s'agira du challenge 12 mois/12 thèmes. Je dois dire que ce fut une totale découverte car je n'aurais pas acheté un livre comme celui-là ! Et pourtant, je l'ai lu d'une traite ! J'adore la box pour cette raison, elle me permet de découvrir de belles histoires, de belles plumes et de nouvelles maisons d'éditions. Et puis cela fait toujours plaisir de recevoir un colis surprise par mois. Bref, je m'égare. Revenons à Dj Ice.

Le thème du livre sort de l'ordinaire : mettre en avant le métier de DJ, c'est la première fois que je vois un livre sur ce thème. Bien que ce milieu ne m'attire pas du tout, j'ai été agréablement surprise de découvrir cet univers.

La musique est omniprésente au fil des pages, sous toutes ses formes. C'est vraiment un bel hommage que présente ce livre. 
Marley, jeune homme de 16 ans, ne vit que pour elle et son rêve est d'être un DJ reconnu. Il se sert de la musique pour échapper à sa vie de tous les jours, qui est loin d'être facile. En effet, sa mère n'a plus que le nom, c'est une loque qui passe ses journées devant la télé en attendant sa prochaine dose d'héroïne. Marley doit alors tout faire dans la maison : la cuisine, le ménage mais aussi travailler pour tout payer. Et tout cela en plus de ces études. Alors la musique lui sert d'échappatoire. Et par un heureux concours de circonstances, il voit son rêve se réaliser : il se retrouve DJ un soir par semaine dans une boîte branchée de la ville. Commence alors une belle aventure qui va changer la vie de Marley. Mais un drame survient et Marley doit faire un choix difficile.

L'écriture est simple, fluide et très agréable à lire. L'auteur arrive à faire passer beaucoup d'émotions à travers ses mots. Il n'y a pas de temps mort, tout au long du livre, l'auteur nous embarque dans de nombreux rebondissements jusqu'au sublime final du livre.

Les personnages sont complets et bien travaillés. J'ai aimé Marley, ce jeune homme qui se bat pour que sa mère ai un toit au dessus de sa tête et fait tout pour réaliser son rêve. Il ne se plaint jamais alors qu'il aurait de quoi. De plus, alors que son rêve est en train de se réaliser, Marley reste fidèle a lui même sans prendre la grosse tête. Il reste ainsi fidèle à ses convictions, et surtout à ses amis.

Le seul petit défaut à mes yeux est le portrait caricaturé des patrons de boîtes de nuit. Enfin, ce n'est pas vraiment important dans l'histoire, du coup la lecture n'a pas été gâchée pour autant.

Une très belle découverte dans le monde de la nuit où la musique donne le tempo.

mercredi 9 novembre 2016

Ma pochette Montessori : les animaux des continents

Aujourd'hui je ne vais pas vous parler d'un livre mais d'une pochette contenant une activité très sympa à faire avec les plus jeunes.

Il s'agit de la pochette Montessori : les animaux des continents. Je tiens d'ailleurs à remercier les éditions Nathan pour ce service presse.


Cette pochette est directement inspirée par le matériel utilisé dans les écoles Montessori. Elle répond à la curiosité naturelle de l'enfant pour les animaux du monde. Il apprendra à ordonner ses connaissances en classant les 35 images des animaux selon les différents critères en les associant avec les 7 grandes cartes des continents.

Un livret de 24 pages accompagne les parents et l'enfant tout au long des activités. Grâce à cette pochette, l'enfant pourra découvrir à son rythme et recommencer autant de fois qu'il le souhaite.

J'ai vraiment apprécié cette pochette d'autant plus que mon petit loup adore les animaux et est un grand fan des émissions animalières à seulement 4 ans.

La pochette est vraiment bien faite. Les animaux sont déjà prédécoupés, du coup pas de risque de les déchirer quand on les détache de leur support.


Les cartes des continents sont cartonnées pour qu'elles s'abiment moins vite. Du coup, c'est vraiment bien penser pour la durée surtout avec des petites mains qui les manipulent.

Le livret permet d'avoir plus d'explications sur chaque animal représenté, ce qu'il est, ce qu'il mange, ses habitudes... Bref tout ce qu'il faut savoir sur eux et surtout accessible même aux plus petits.

Si vous ne savez pas quoi offrir à nouveau, je vous conseille fortement cette pochette qui ravira les enfants. D'ailleurs, elle est conseillé aux enfants de 3 à 6 ans.

mardi 8 novembre 2016

Mon ami Ben de Julia Romp


"Il suffit d'une seconde pour perdre ce qu'on a de plus précieux et d'une autre pour réaliser ce que cette perte va représenter."

Auteur : Julia Romp
Éditions : France Loisirs
Genre : Témoignage
Année de parution : 2012
Pages : 460

Résumé : 

Comment communiquer la joie de vivre à son enfant lorsqu'il est atteint d'autisme ?
C'est la question à laquelle se heurte Julia, mère célibataire londonienne, en élevant George, son fils de neuf ans, qui montre une grande violence envers les autres en général, et sa mère en particulier.
L'arrivée d'un chaton aussi seul et perdu que lui va permettre au petit garçon de s'ouvrir aux autres et rendre à sa mère tout l'amour qu'elle lui a donné.
Mais un jour, cet équilibre retrouvé bascule. Laissé seul durant quelques jours, le chat Ben s'échappe. George se replie alors irrémédiablement sur lui-même. Julia va alors se livrer à une quête désespérée pour retrouver le seul être capable de donner le sourire à son fils.

Avis : 

Ce livre m'a été prêté par ma mère et je l'ai lu dans le cadre d'un challenge, celui des 4 maisons. Il fallait lire un livre qui parle de la mort ou de la maladie et ce livre remplissait cette condition. En effet, il parle de l'autisme d'un petit garçon. 
Je lis très peu de témoignage car la lecture est pour moi un moyen de m'évader du monde réel. J'ai donc fait une exception pour celui-ci et je ne regrette pas.

Ce livre parle de l'autisme mais pas que de cela. Il parle aussi de comment un animal de compagnie peut faire beaucoup de bien à un enfant autiste. Il sert en quelque sorte de thérapeute au quotidien. Bien que ce soit un témoignage, l'auteur a pris le parti de faire une histoire romancée. J'ai bien aimé cette façon de raconter le quotidien de cette mère célibataire qui se bat pour faire de son mieux pour son fils.

Depuis la naissance de son fils Georges, Julia est un peu perdue. Le petit garçon ne réagit pas de façon normale et fait crise sur crise. Dans la rue ou à l'école, on montre du doigt Julia qui pour tous est une mauvaise mère. Mais à l'âge de 10 ans, George est enfin diagnostiqué autiste et cela soulage un peu sa mère qui sait enfin ce qui ne vas pas chez son fils et peut prendre toutes les mesures nécessaires pour que cela se passe au mieux pour lui.
C'est dans cette même période qu'apparait le chat Ben, un chat errant mal en point qui squatte le jardin de Julia. Elle le prend alors sous son aile et décide de l'emmener chez le vétérinaire pour le soigner et vérifier s'il a une puce. Mais celui-ci n'en a pas et après une visite de George, elle décide de le garder. En effet, le petit garçon semble créer un lien avec ce chat perdu. 
Plus le temps passe, plus George s'ouvre au monde et fait d'énormes progrès. Il arrive enfin à communiquer avec sa mère qui peut voir l'amour que son fils lui porte. Mais un jour, Ben disparait. Et c'est le frame pour George qui se replie immédiatement sur lui-même. Julia va donc tout faire pour le retrouver , quitte à passer pour une folle aux yeux de certains.

Ce qui m'a le plus touché dans ce livre est la détresse de Julia qui ne savait pas comment faire pour aider son fils mais qui doit en plus supporter les jugements, les regards des autres qui la considèrent vraiment comme une mère indigne. Même à l'école, George est mis à l'écart par ses professeurs qui ne cherchent pas plus loin que le bout de leur nez pour savoir ce qui se passe vraiment dans la tête de George et pourquoi il réagit aussi violemment à certaines situations. Ils ne prennent absolument pas le temps de l'aider et je trouve cela vraiment dommage. 

L'arrivée du chat Ben va changer radicalement la vie de Julia et de George. C'est là qu'on voit le pouvoir que possèdent les animaux. D'ailleurs, ils sont beaucoup plus tolérants. Pour Ben, ce n'est pas bien grave que George soit un peu différent du moment qu'ils peuvent jouer ensemble et avoir des câlins. C'est le plus important pour lui. Pour George, c'est un ami qui le comprend et ne cherche pas à lui imposer de faire des choses. Il lui permet aussi de pouvoir parler de ce qu'il ressent, de ce qu'il comprend du monde. 

Ce témoignage m'a profondément touché, outre la relation entre le petit garçon et le chat, c'est surtout la force émotionnelle de la mère. Julia ne baisse jamais les bras, se montre toujours forte pour son fils quoiqu'il arrive. Mais il y a aussi le regard des autres qui jugent à tout va sans une seule fois se poser des questions sur le pourquoi du comportement de George. Ce livre fait beaucoup réfléchir et on ne voit pas forcément pareil les enfants qui piquent des crises.

Un livre émouvant qui montre la force d'une mère et la bonté d'un animal de compagnie.

lundi 7 novembre 2016

C'est lundi, que lisez-vous ? #23

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

Ce que j'ai lu cette semaine :




Ce que je suis en train de lire : 



R est un zombie. Il n'a pas de nom, pas de souvenirs, pas de pouls. Mais il rêve. Dans les ruines d'une ville dévastée, R rencontre Julie. Elle est vivante, palpitante. C'est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Et sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. C'est le début d'une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse.
Ça n'était jamais arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts.
Il veut respirer à nouveau, il veut vivre, et Julie va l'aider. Mais leur monde ne se laissera pas transformer sans combattre.

Ce que je vais lire ensuite : 




jeudi 3 novembre 2016

Once Upon a Book #11


Aujourd'hui, je vous parle d'une box livresque : La Once Upon a Book.

C'est une box avec un thème qui change tous les mois qui contient une sélection d'ouvrages, des gourmandises et des surprises correspondant à vos envies. Il existe plusieurs box pour différents budgets ou occasions.

Ce mois-ci le thème est : La dystopie


Un thème que je suis enchantée d'avoir car j'aime beaucoup ce genre de littérature. Cela me permet de vider la tête et de prendre du bon temps. Même si ces histoires peuvent faire réfléchir à l'avenir en terme d'écologie ou alors par rapport aux hommes et le pouvoir.

Voyons voir ce que cache cette box : 

-une petite carte avec une jolie citation : "Il doit y avoir quelque chose dans les livres, des choses que nous ne pouvons pas imaginer, pour amener une femme à rester dans une maison en flamme, oui il doit y avoir quelque chose." Fahrenheit 451

- Un marque page : toujours utile

- une sucette et deux dosettes de chocolat

Passons aux livres :

- Warm Bodies de Isaac Marion
R est un zombie. Il n'a pas de nom, pas de souvenirs, pas de pouls. Mais il rêve. Dans les ruines d'une ville dévastée, R rencontre Julie. Elle est vivant, palpitante. C'est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Et sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. C'est le début d'une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse.
Ça n'était jamais arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts.
Il veut respirer de nouveau, il veut vivre, et Julie va l'aider. Mais leur monde ne se laissera pas transformer sans combattre.

- Bloc 11 de Piedro Degli Antoni
New York, milieu des années 1990. Par une journée ensoleillée, Moshe, un vieille homme, entend une expression allemande qui le ramène cinquante ans en arrière.
Auschwitz, 1944. Trois prisonniers viennent de s'évader. Par mesures de représailles, le commandant du camp dégnigne dix détenus. Cependant, au lieu de les exécuter, il les enferme une nuit dans le bloc 11.
Au petit matin, ils devront désigner celui d'entre eux qui sera fusillé. Pendant ce temps, le commandant se livre avec son jeune fils à une étrange partie d'échecs.
Moshe se souvient de cette nuit-là en effectuant un terrible voyage au tréfonds des ténèbres. C'est alors qu'un inconnu sonne à sa porte...

Voici le livre du mois : 

- Les carnets du ravage de Frédérique Lorient
Faëlle est belle comme un ange. C'est aussi une adolescente presque sans histoire, bien décidée à s'intégrer dans son nouveau lycée. Mais cette rentrée n'est pas comme les autres : des gens autour d'elle changent de comportement, deviennent agressifs ou violents. Faëlle découvre qu'ils sont victimes des Ravageurs, invisibles semeurs de folie et de mort venus d'un autre monde aux couleurs éclatantes, la Lande.
Et si Faëlle était liée à ce monde, elle aussi ? Faëlle... ou Raphaëlle, ange implacable du Ravage.

Les filles qui préparent la box ont choisi ce livre. Voilà pourquoi : "Premièrement pour l'édition. Oskar est une très sympathique édition peu connue que nous avons découverte cette année. Deuxièmement, il n'y a pas beaucoup de Dystopies écrivent par une auteure française. Et puis finalement, un mélange entre dystopie, zombies et anges déchus, nous, on dit OUI !"

Pour cette box, j'ai participer au mois test pour un futur challenge proposer par les filles. Ce challenge sera l'année prochaine et le thème est : 12 mois / 12 genres soit un nouveau genre par mois. Alors pour quelques euros de plus, je n'ai pas hésitez à m'inscrire.


J'ai donc reçu le livre DJ Ice de Love Maia


Marley Johnnywas Diego Dylan est un passionné de musique. Pourtant, entre une mère accro à l'héroïne, un job de serveur dans un resto pour payer le loyer et les factures, et ses études dans un très prestigieux lycée fréquenté par les fils à papa de la ville, pas facile pour Marley de réaliser son rêve : devenir DJ. Quand le hasard lui ouvre les portes d'une boîte de nuit pour faire un remplacement, Marley voit sa vie s'emballer : il plonge dans le monde de la nuit, se noie dans la musique, multiplie les contrats et se fait de nombreux nouveaux amis. Il est même choisi pour participer à la première compétitions de DJs organisée par le club le plus branché de la ville. Mais, alors qu'il s'y attend le mois, sa vie bascule...



J'ai hâte de me plonger dans tous ces livres et encore une fois, je suis ravie de ma box !

mercredi 2 novembre 2016

Mes petites histoires Montessori : Liv et Emy fêtent Noël

Auteur : Ève Hermann
Illustratrice : Roberta Rocchi
Éditions : Nathan
Genre : Album jeunesse
Année de parution : 2016
Pages : 32
Dès 3 ans.

Résumé : 

C'est le soir de Noël, Liv et Émy vont chez leurs cousins. Elles ont préparé et emballé les cadeaux. En chemin, Émy voit des pères Noël partout. Mais... Le vrai père Noël, il existe ?

Avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Une très jolie histoire où l'on rencontre Liv et Émy. Ce sont deux petites filles qui préparent Noël avec impatience. Pour elles, le père Noël n'existe que dans les histoires et savent donc que les père Noël dans la rue sont des personnes déguisées.


Mais voilà, arrivées chez leurs cousins, tous le monde croit au ère Noël alors elles doutent.

Une jolie histoire inspirée de la vie réelle, sur les questions que peuvent poser les enfants.
Les dessins sont simples, jolis et tout colorés.


À la fin du livre, une petite activité est proposée pour préparer Noël sous forme d'un petit calendrier de l'avent à offrir à ceux qu'on aime.

J'ai quand même un petit doute sur cette histoire et j'ai peur que mon fils ne croit plus au père Noël. Il a quatre ans et il y croit dur comme fer. Donc à voir...