lundi 31 octobre 2016

C'est lundi, que lisez-vous ? #22

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

Ce que j'ai lu cette semaine :


Ce que je suis en train de lire : 

Le virus a décimé 90% de la population mondiale, n'épargnant que les adolescents entre 15 et 18 ans et de rares adultes. Jules, Koridwen, Stéphane et Yannis font partie des survivants.
Mais ce ne sont pas les seuls.

Je m'appelle Séverine, le monde est ravagé et je crois que je suis enceinte. Je m'appelle Philippe, moi, président de la république française, je n'ai pas pu sauver ma propre famille. Je m'appelle Nicolas, je suis bloqué en Espagne avec mes potes : tout le pays est mort sauf nous, touristes français. Je m'appelle François, c'est de la folie mais par amour, je suis prêt à redevenir un hors-la-loi. Je m'appelle Koridwen, j'ai l'impression d'avoir déjà vécu ça...

Ce que je vais lire ensuite : 




dimanche 30 octobre 2016

Les sorties qui me donnent envie #2



Voici les sorties qui me tentent pour ce mois de novembre :


  • Midnight, Texas, tome 3 : Nuits blanches à Midnight de Charlaine Harris, éditions J'ai lu, sortie le 2 novembre
À Midnight, plusieurs personnes se sont suicidées au carrefour de la ville. Intrigué par le phénomène, le vampire Lemuel, qui traduit des textes anciens et mystérieux, découvre qu'autrefois, à minuit, Midnight était la proie des sorcières, des loups-garous et autres tueurs. Le médium Manfred Bernado et la sorcière Fiji vont devoir utiliser tous leurs talents pour arrêter le carnage et faire en sorte que la petite bourgade ne soit pas rayée de la carte.


  • Never, never, saison 1 de Colleen Hoover et Tauryn Fisher, éditions Hugo new romance, sortie le 3 novembre
Charlie et Silas ont commencé à comprendre ce qui leur est arrivé : tous deux ont perdu la mémoire et ne se souviennent de rien. Il leur faut tout redécouvrir, mais un évènement imprévu a encore compliqué les choses. Leur mémoire s'est à nouveau évanouie au bout de quelques heures, les obligeant à tout recommencer.
Pourtant ils progressent dans leur quête des souvenirs et d'eux-mêmes. Ils sont désormais alliés dans cette recherche malgré tout ce qui les as séparés et qu'ils doivent redécouvrir. Et surtout, ils savent que l'explication de cette amnésie pourrait être en eux et que "jamais, jamais", cette expression qu'ils retrouvent partout dans leur passé est peut-être la clé de tout.

  • Autre Monde, tome 7 : Genèse de Maxime Chattam, éditions Albin Michel, sortie le 16 novembre
Traqué par l'empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s'emparer du dernier Coeur de la Terre avant qu'il ne soit détruit.
Mais le monde souterrain qu'ils découvrent ne grouille pas seulement de danger. Il recèle d'incroyables révélations.
L'ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s'achève et livre enfin tous ses secrets.

  • Criminal Loft de Armelle Carbonel, éditions Milady, sortie le 18 novembre
Huit condamnés à mort ont été sélectionnés. Chaque semaine, en direct, vous avez le pouvoir de les éliminer. 
Un lieu : le sanatorium de Waverly Hills, dans le Kentucky aux États-Unis. Entre ses murs doit se dérouler le show tv-réalité le plus extrême de l'histoire. Huit tueurs y sont enfermés, prêts à tout, surtout le pire, pour convaincre des millions de spectateurs qu'ils méritent de vivre. Leur destin est suspendu à l'envoi d'un simple SMS... Entre psychopathes un ordre froid s'établie. Jusqu'à ce qu'un corps soit retrouvé sans vie dans la chambre 502, où pourtant personne n'avait le droit d'entrer...

  • La chimiste de Stephanie Mayer, éditions JC Lattès, sortie le 23 novembre
Elle était l'un des secrets les mieux gardés, et des plus obscurs, d'une agence américaine qui ne portait même pas de nom. Son expertise était exceptionnelle et unique. Et puis, du jour au lendemain, il faut l'éliminer au plus vite...
Après quelques années de clandestinité, son ancien responsable lui propose d'effacer la cible dessinée sur son dos. Dernière mission... ou dernière trahison ?
Alors que sa vie ne tient plus qu'à un fil, un homme que tout devrait éloigner d'elle va bouleverser ses certitudes. Comme survivre à une traque impitoyable quand on n'est plus seule ?

  • Phobos, tome 3 de Victor Dixen, éditions Robert Laffont (collection R), sortie le 24 novembre
Fin du programme Genesis dans 1 mois... 1 jour... 1 heure... 
Ils sont prêts à mentir pour sauver leur peau. Ils sont douze naufragés de Mars. Ils sont aussi complices d'un effroyable mensonge. Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.
Elle est prête à mourir pour sauver le monde.
Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ? Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer.



samedi 29 octobre 2016

Les étoiles de Noss Head, t4 : Origines, première partie de Sophie Jomain


"L'avenir me faisait peur. Il me tétanisait. Qu'y verrai-je ? Qu'apprendrai-je ? À quoi devrai-je renoncer, moi aussi ? On abandonne toujours quelque chose derrière soir, c'est inévitable."

Auteur : Sophie Jomain
Éditions : France Loisir
Genre : Fantastique / Jeunesse
Année de parution : 2016
Pages : 480

Résumé :

Chaque fois que je croyais que notre vie était cousue de fil blanc, Leith et moi devions faire face à une nouvelle adversité, une nouvelle attaque. J'en venais à me demander si, un jour, nous goûterions à la paix à laquelle nous aspirions. Personne ne mesure l'immensité de sa chance quand il affirme que son existence est monotone. Personne. Aux innocents les mains pleines... C'est ce qu'on dit. Mais moi, je n'étais plus innocente du tout. Alors, que me réserverait le destin, cette fois-ci ? Que me volerait-il ? J'en avais une vague idée. J'allais devoir me préparer au pire.

Avis : 

J'avais vraiment hâte de retrouver l'univers de Leith et Hannah. Du coup, quand j'ai vu qu'il fallait que je commande un livre chez France Loisir, mon choix m'a paru évident !

Dès les premières pages de ce tome, Hannah se retrouve dans une situation compliquée et même inquiétante. Darius a disparu depuis quelques jours. Hannah va devoir les récupérer et pour cela, elle devra compter sur l'aide de ses amis anges noirs et loups. Elle qui n'aspirait qu'un peu de calme et de tranquillité, se retrouve plonger dans la tourmente.

Cette saga est vraiment addictives. Avec Hannah et Leith, on passe par toutes les émotions possibles. Mais surtout, Sophie Jomain avec sa plume efficace, nous fait vivre passionnément l'histoire. La tension est prenante, palpitante et dès qu'on ouvre le livre, on ne peut pas le lâcher avant d'avoir tourné la dernière page ! L'auteur nous rend complètement accro et nous fait totalement oublier qu'il y a une vie en dehors de ce livre. Pour tout vous dire, j'ai dévoré ce tome en une seule journée !

Je peux que vous dire que ce tome déménage et fait monter la pression crescendo. Et la fin ! Non mais Sophie Jomain, pourquoi cette fin ! Je suis restée bouche bée, prête à hurler ma frustration car je n'ai pas encore le tome suivant. C'est une véritable torture. Donc un conseil, chers lecteurs, si vous achetez ce tome, prenez directement le 5e en même temps !

Pour en revenir à Hannah, elle est toujours fidèle à elle-même. C'est une battante qui ferait tout pour ses amis même si des fois, elle reste butée malgré le danger qu'elle peut rencontrer. Elle ne renonce jamais même quand sa vie est en jeu. Je l'admire pour cela.

Darius et Leith ne sont que peu présents dans ce livre mais un autre personnage prend une place importante. Il s'agit de Grigore l'ange noir. On apprend à le connaitre un peu mieux mais surtout une toute nouvelle relation va naître entre Hannah et lui. Non ce n'est pas un triangle amoureux... (enfin pas tout à fait) mais plus plutôt quelque chose d'inexplicable.

Ce tome 4 est donc une réussite totale. Il est plus sombre, plus angoissant mais aussi plus prenant. Hannah évolue dans le bon sens au fil des tomes et certains personnages prennent de plus en plus d'importance. Sophie Jomain montre à quel point elle sait enflammer ses lecteurs et nous fait attendre qu'une seule chose à la fin de cette lecture : le tome 5 qui conclut cette superbe saga !

Gros coup de coeur pour ce tome, plus sombre et plus prenant.

vendredi 28 octobre 2016

Concours !

Bonjour à tous !


Aujourd'hui, j'ai décider de vous faire plaisir en vous offrant un livre de votre choix. La seule chose que je vous demande est de choisir un livre en dessous de 18 euros, ce qui je pense vous laisse un large choix !

Le concours se déroulera du 28/10 au 11/11. 

Voici les conditions pour ce concours :

- Aimez ma page facebook et / ou twitter (@aufildespages44)
- Partager en mode publique sur Facebook le concours (si vous êtes sur Facebook)
- Mettre le statut " Je participe au concours de @aufildespages44 pour gagner le livre de mon choix" si vous êtes sur Twitter

Petit plus : si vous voulez gagner un livre déjà chroniqué sur le blog, vous avez 5 chances en plus !

Ouvert à la France métropolitaine et Belgique

Bonne chance à tous !

Résultat du concours : 


Tout d'abord merci à tous d'avoir participer !
voici l'heureuse gagnante : Rei Equinoxe Kuran !

jeudi 27 octobre 2016

Du bruit dans les tuyaux de Aude E. Lynésis

"Une fois dehors, je regardai autour de moi avec cette insidieuse sensation d'être épiée, pourtant je n'aperçus personne. Je ne tournais pas rond ce soir."

Auteur : Aude E. Lynésis
Édition : auto-édition
Genre : Fantastique, nouvelle
Année de parution : 2016
Pages : 22

Résumé : 

Paris, XIXe siècle.
Zélée travaille comme vendeuse dans une boutique de mode. Elle crée dans l'ombre ses propres vêtements, les "robes à babioles" utiles, surprenantes et surtout uniques.
En rentrant chez elle, à bord de son drôle d'engin à vapeur, Zélie rejoint son entrepôt abandonné, près de la Seine et tombe sur une singulière rencontre : un rat qui "parle". Celui-ci la prévient d'une menace imminente. Intriguée, Zélie suit le rongeur en compagnie de son chat Miette dans les dessous de Paris.
La jeune femme ne se doute pas que toute sa vie et ses convictions vont prendre un nouveau tournant.

Avis : 

Cette nouvelle, je l'ai gagné grâce à un super concours sur le blog Livresse des livres tenu par l'auteur ! J'étais vraiment enchantée de pouvoir découvrir sa plume ainsi que son univers.

Cette nouvelle est un prologue du futur roman d'Aude E. Lynésis. Après cette lecture, je dois dire que j'ai hâte de connaitre la suite des aventures de Zélie et de découvrir ce qui peut bien se cacher sous Paris.

L'histoire nous plonge dans le Paris du 19e siècle. Nous rencontrons la jeune Zélie travaillant dans une boutique de mode dont la patronne n'est pas très agréable envers Zélie.
Son chat Miette n'est jamais très loin et la suit partout où qu'elle aille. Elle vit toute seule avec lui depuis le décès de son père.

Alors qu'elle rentre chez elle après sa journée de travail, elle tombe face à un rat qui parle ! Elle décide de le suivre. Commence alors les aventures de la jeune femme. Elle découvrira que ce qu'elle croyait être la vérité ne l'est pas et va de découverte en découverte.

Je ne vous en dit pas plus pour que vous puissiez avoir la surprise de ce qui va lui arriver.
Cette nouvelle se lit très vite, la plume est  agréable et fluide. J'ai vraiment passé un bon moment à  la lire.  D'ailleurs, elle m'a fait penser un peu à Alice au pays des merveilles qui suit le mystérieux lapin blanc.

Maintenant, je n'ai qu'une hâte : que l'auteur finisse d'écrire son roman pour découvrir la suite !

Un univers Steampunk qui donne envie d'en savoir plus sur le monde de Zélie.


mercredi 26 octobre 2016

Et Pis Taf! de Lamisseb


"Repose en paix, repose en paix... Moi j'ai quand même la nette impression d'être encore au boulot" Maxime Tierre, employé de pompes funèbres.



Auteur : Lamisseb
Éditions : Nats éditions
Genre : Bd / Humoristique
Année de parution : 2014
Pages : 62

Résumé :

Sous leurs airs lugubres, les cimetières regorgent d'occasions de sourire. "Pas seulement" répondrait Charles Darwin. 
On y trouve également les malheureuses victimes d'une sélection naturelle tantôt bêtement hasardeuse tantôt cruelle, tandis que d'autres ne doivent leur trépas qu'à une stupidité sans limite...

Avis : 

Merci à Nats éditions pour ce service presse.

Je lis très rarement de Bd mais pour une fois je me suis laissée tenter car une Bd humoristique met toujours du baume au coeur!

Le sujet n'est pas un sujet facile puisqu'il s'agit de la mort.

L'auteur arrive à nous faire rire sur ce sujet pas forcément propice pour cela. Il y arrive grâce à de bons jeux de mots liés essentiellement à l'épitaphe marquée sur les tombes mais aussi avec des situations de répétitions. D'ailleurs, on peut le voir dès la couverture grâce à son titre accrocheur qui met tout de suite dans le bain !

Les dessins sont en noir et blanc, simple mais efficace. J'ai vraiment apprécier lire cette Bd qui m'a mis le sourire aux lèvres.

Pour tous ceux qui aiment l'humour noir et qui n'ont pas peur de mourir de rire!

mardi 25 octobre 2016

La dame du vallon perdu de Eve Terrellon

"Ne doute jamais des intuitions de ton coeur, car de celles-ci dépend souvent le sort de ceux que nous aimons."

Auteur : Eve Terrellon
Éditions : Lune écarlate
Genre : Romance, historique
Année de parution : 2016
Pages : 188

Résumé : 

En l'an de grâce 1416. Isabelle, soeur désargentée du ténébreux Arnault de Riprole, prend la route pour rejoindre le château de son fiancé. Sujette à une guerre endémique, la campagne normande est peu sûre et le charroi se fait attaquer. Sauvagement molestée, Isabelle est secourue par Tristan, un chevalier errant. Reconnaissante, elle demande à son frère d'accueillir ce dernier au château, pour qu'il y passe l'hiver avec son écuyer. Le fief est pauvre et la vie s'organise entre les mystérieux déplacements d'Arnault et la passion de Béranger pour la musique. Découvrant peu à peu les blessures qui marquent la famille, Tristan se sent l'obligation de veiller sur Isabelle.

Avis : 

Merci aux éditions Lune écarlate et au site Livraddict pour cet envoi.

Je n'ai jamais lu de romance historique auparavant. Du coup, quand j'ai eu cette opportunité de découvrir ce livre, je n'ai pas hésité. J'avais quand même un peu peur que ce soit une romance à l'eau de rose où je m'ennuierais un peu pendant la lecture mais pas du tout !

Cette histoire se passe en Normandie dans les années 1420. À cette période, la France est en guerre contre les anglais. Ces derniers essaient de gagner du terrain en passant par la Normandie. Du coup, les routes ne sont pas sûres et de nombreux bandits profitent de cette période troublée pour accomplir leurs méfaits.

C'est dans ce contexte qu'on rencontre Isabelle, une jeune femme promise à un seigneur. En effet, pendant cette dure période, les seigneurs se voient obligés de créer des alliances pour unir leurs forces et ainsi défier les anglais et les obliger à perdre du terrain. Le frère d'Isabelle a donc conclu un accord avec un seigneur en donnant la main de sa soeur en échange.
En se rendant dans le château de ce seigneur, Isabelle tombe sur un petit groupe de bandits qui l'agressent sauvagement et la laisse pour morte. Heureusement, le chevalier Tristan et son écuyer passe sur le même chemin peu après. Tristan décide alors de porter secours à la dame en la ramenant auprès de son frère.
Pour le remercier, Isabelle lui offre le logis pendant l'hiver à lui et à son écuyer. Isabelle profite de cette période pour essayer d'en apprendre d'avantage sur Tristan. Mais ce dernier, malgré le fait qu'il se montre doux et attentionné, reste mystérieux. Isabelle soupçonne qu'il cache de lourds secrets.

J'ai beaucoup aimé cet univers et la plongée dans cette période de l'Histoire. Malgré le fait que l'histoire du livre est concentrée sur la relation de Tristan et d'Isabelle, l'auteur introduit tout de même quelques coutumes de l'époque telles que les différentes festivités qui pouvaient avoir ainsi que certains rapports avec la religion, bien que le frère d'Isabelle ne soit pas vraiment une grand adorateur de Dieu, il doit quand même faire les choses dans le protocole s'il ne veut pas décevoir ses sujets. De plus, l'auteur utilise un vocabulaire un peu oublié qui nous fait vraiment vivre cette période de Moyen-Age à travers les pages du livre. Sa plume est agréable à lire et bien que le vocabulaire m'a un peu étonné au premier abord, j'ai apprécié cette touche de réalisme qui m'a vraiment fait voyager et changer d'époque.

 On peut se rendre compte également que le statut de jeune femme n'est pas facile. Bien qu'elle donne de sa personne, elle ne doit pas se montrer fragile. Or, son accident dans le vallon perdu a laisser des marques aussi bien physiquement que moralement. En effet, elle voit son avenir compromis avec le seigneur et dois donc se résoudre à rester au château. Alors quand le mystérieux chevalier lui demande sa main, elle n'hésite pas bien longtemps surtout que son frère lui montre bien qu'elle n'a plus tellement le choix. Car qui à part ce chevalier, voudrait encore d'elle ?

L'auteur réussit à tenir son lecteur en haleine tout au long du livre grâce au secret de Tristan. On le découvre qu'à la toute fin de l'histoire et je peux vous dire que ce sont de sacrés révélations ! Je ne m'y attendait un peu mais je n'imaginais pas dans quel contexte ces secrets sont apparus. Et là le personnage de Tristan prend tout son sens. On comprend mieux le comportement de Tristan envers Isabelle.



Un nouveau genre que je découvre et vraiment apprécié.

lundi 24 octobre 2016

C'est lundi, que lisez-vous ? #21

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

Ce que j'ai lu cette semaine :



Ce que je suis en train de lire : 

Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l'homme de Cro-Magnon ?
Alors que Lucie Henebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l'ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découverte du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe.
À nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir : l'extinction.
Bienvenue à GATACA ...

Ce que je vais lire ensuite : 




samedi 22 octobre 2016

Le sycomore de Roger Pascault

"C'est mon père qui m'a donné ce surnom. Pour ma sixième année, il a planté un arbre. Et il m'a dit ce jour là : tu vois mon fils, cet arbre est un sycomore, quand tu auras vingt ans, il sera indéracinable, soit comme lui, puissant et fort."

Auteur : Roger Pascault
Éditions : Rebelle
Genre : Thriller
Année de parution : 2016
Pages : 338

Résumé :

Un géophysicien, expert dans la fracturation hydraulique, est prêt à divulguer lors d'une conférence à New York le résultat de ses recherches. Il est retrouvé assassiné dans son appartement à Paris, gisant près de lui son présumé meurtrier, un sans-abri. Le disque dur comportant les données du scientifique a disparu. Les premières investigations montrent que la mafia russe n'est pas étrangère à l'affaire. L'enquête est confiée au colonel Éric Bern entouré d'un duo de choc sous couvert de la DGSE et de la criminelle. Ils seront plongés au coeur de la Russie où la mafia rouge essaiera de les broyer au travers d'un funeste projet, celui d'un effroyable attentat, le plus sanglant que la Russie n'ai jamais connu.

Avis :


Merci aux éditions Rebelle pour l'envoi de ce service presse.

Dès les premières pages, l'auteur nous embarque dans l'univers secret de la mafia russe où la peur et la violence sont le quotidien de ceux qui en font parti. On rencontre alors le numéro 1 et son second. L'auteur nous plonge immédiatement dans l'horreur d'une violente scène de meurtre. Le lecteur est donc immédiatement dans l'ambiance et sait tout de suite quelle va être la couleur des pages qui vont suivre.

On fait ensuite la connaissance de Laurent, un pauvre clodo qui fait la manche à la gare Montparnasse pour essayer de survivre. En voulant rendre un portefeuille tombé de la poche d'un passant, il se retrouve au mauvais endroit, au mauvais moment. La police le soupçonne de meurtre lorsqu'ils retrouvent Laurent dans l'appartement d'une victime. Et ce n'est pas n'importe quelle victime. Il s'agit d'un scientifique qui étudie la fracturation hydraulique. De ses recherches, le futur de beaucoup d'entreprises est en jeu. Arrive alors Laura qui vient tout juste d'intégrer les services secrets et le colonel Bern. Ils ne sont pas du tout convaincue que Laurent soit un meurtrier mais plutôt une victime d'une terrible machination. Après une petite enquête sur qui est réellement Laurent, le colonel Bern s'aperçoit qu'il le connait et décide de l'intégrer dans l'équipe pour résoudre ce meurtre. Ils découvrent que les données sur lesquelles travaillait la victime ont disparu. Commence alors une enquête mouvementée qui les emmène jusqu'en Russe au coeur d'un gigantesque complot.

L'auteur a parfaitement mené son thriller. On part d'un banal meurtre qui va se transformer petit à petit au fil des pages en quelque chose de beaucoup plus complexe. L'action est présente tout au long du livre, il n'y a pas un seul temps mort car lorsque l'on croit que le pire est passé, un nouvel bouleversement arrive et il faut repartir de plus bel sur les chapeaux de roue ! 

De plus, l'auteur a ajouté une petite touche d'humour qui nous permet de faire des petites poses pour laisser nos nerfs se reposer un peu. J'ai vraiment eu un coup de coeur pour le personnage de Laurent car sous son apparence d'homme complètement déjanté, se trouve quelqu'un de touchant et surtout qui reste professionnel sur le terrain quoi qu'il arrive.

L'auteur nous embarque donc au coeur de la mafia russe et fait habilement connaitre au lecteur les différents termes liés à l'organisation des services au sein du gouvernement russe. Cela permet au lecteur de ne pas être perdu avec des sigles inconnus. De plus, on y apprend même quelques mots de vocabulaire qui peuvent être utiles si l'on voyage en Russie. J'ai beaucoup aimé d'ailleurs comment Laurent interprète la langue russe, ça m'a bien fait rire ! 

Un très bon thriller avec une plume agréable à lire, que demander de plus ?



mercredi 19 octobre 2016

Yaak Valley, Montana de Smith Henderson

"Je ne sais pas trop ce que vous imaginez, mais laissez-moi vous dire une chose : le monde n'est pas peuplé de gens qui attendent d'élever vos gamins à votre place."

Auteur : Smith Henderson
Éditions : Belfond
Genre : Contemporaine
Année de parution : 2016
Pages : 578

Résumé :

Dans les paysages grandioses du Montana des années 1980, l'histoire d'un homme en perdition confronté à ce que l'humanité a de pire et de meilleur. Héritier de grandes oeuvres de nature writing, un roman qui soulève les contradictions les plus violentes et dérangeantes d'une Amérique qui préfère ignorer ses marginaux. Portée par une écriture tour à tour sauvage, brutale et poétique, une révélation.

La première fois qu'il l'a vu, Pete a cru rêver. Des gosses paumés, il en croise constamment dans son job d'assistant social. Mais, tout de même, un enfant en pleine forêt, méfiant, en guenilles, l'air affamé... Pete s'accroche, laisse de la nourriture, des vêtements et finit par gagner la confiance du petit.
Suffisamment pour découvrir que le garçon n'est pas seul. Sa mère et ses frères et soeurs sont introuvables, il vit avec son père, Jeremiah Pearl, un fondamentaliste chrétien qui fuit la civilisation pour se préparer à l'Apocalypse et comploter contre un gouvernement corrompu et dépravé.
Petit à petit, entre Pete et Jeremiah s'installe une relation étrange. Car Jeremiah s'est isolé par désespoir, après un drame atroce ; Pete de son côté est au bord de sombrer : son frère est recherché par la police ; son ex, alcoolique, collectionne les amants ; et, surtout, sa fille de quatorze ans a disparu quelque part le long de la route du Texas...

Deux hommes aux prises avec des démons qu'ils ne pourront plus faire taire très longtemps...

Avis :

Pour une fois, j'ai été tentée de découvrir un livre de la rentrée littéraire. Un livre qui nous plonge dans une Amérique perdue et désemparée, au coeur des familles instables dans les coins les plus reculés, les plus isolés. L'auteur nous offre un premier roman profond avec des émotions intenses écrit avec une plume très réaliste et poétique d'une certaine façon.

La géographie a une place importante dans l'histoire, d'où le titre du livre. La Yaak Valley se situe proche de la frontière canadienne, une nature hostile où règne un climat rude et un terrain accidenté.

On suit Pete Snow, un assistant social un peu désemparé face à l'ampleur de la tâche, un peu perdu aussi. Car sa fille a fugué de chez sa mère, une mère alcoolique et droguée. Pete prend corps et âme l'importance de son métier au détriment de sa propre famille. Alors quand il apprend la fugue de sa fille, il se dit qu'il n'est pas un bon assistant social puisqu'il n'a pas réussi à protéger sa fille des galères de la vie. Il doit alors faire face à ses propres démons tout en essayant de sauver des enfants aux débuts de vie difficiles.

L'histoire de Pete croise un jeune homme perdu qui se retrouve coupé du monde réel sous l'autorité d'un père survivaliste et très croyant qui vit dehors au coeur des montagnes. Pete va alors essayer de gagner la confiance du père pour pouvoir aider le garçon et surtout découvrir où est la mère et les autres enfants. Mais cette mission va l'embarquer dans des situations pas possibles où il risque sa vie plusieurs fois.

Les personnages sont tous différents et pourtant ils ont un point commun : celui d'être malheureux et perdus. Ici, on est loin du rêve américain, du pays idyllique qui fait tant rêver. L'auteur nous décrit un monde dur, sans détour avec un réalisme qui, pour certains passages, peut choquer; Même avec leur folie et leur haine de ce qui les entoure, les personnages gardent une petite lueur d'espoir.

Une très belle découverte qui nous plonge dans une Amérique dure et profonde.
#MRL16

mardi 18 octobre 2016

L'histoire vraie de Zarafa, la girafe de Fred Bernard et Julie Faulques

" Mais l'Europe est bien loin de l'Afrique. L'aventure ne fait que commencer pour notre petite girafe."


Auteur : Fred Bernard
Illustratrice : Julie Faulques
Éditions : Nathan
Genre : Album / Jeunesse
Année de parution : 2016
Pages : 32
Dès 5 ans

Résumé :

Il y a très longtemps, en Afrique, une jeune girafe est attrapée. À dos de dromadaire, en bateau, à pied... Zarafa va parcourir plus de 6000 kilomètres pour se rendre à Paris, où l'attend le roi de France!

Avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Ce livre fait parti d'une collection présentant des histoires vraies d'animaux, en partenariat avec le Muséum national d'Histoire naturelle.


Ici on suit l'incroyable aventure de Zarafa, la girafe. Capturée toute jeune au Soudan, elle voyage pendant deux ans et parcoure près de 6000 km pour être offerte au roi de France Charles X.


Du désert de sable en passant par le bateau sur le Nil puis sur la méditerranée en finissant par une grande marche de Marseille à Paris, Zarafa a connu bien des aventures.

Un livre très bien, avec de jolies illustrations.

Une bonne façon de découvrir certaines facettes de notre Histoire. 

Atlantide, t1 : le code perdu de Kevin Emerson


"Reste ici, avait-il dit. C'est ça. Il croyait que j'allais attendre le prochain "incident" ? La prochaine voyage, la prochaine vision étrange, le prochain commentaire voilé, la prochaine tentative d'enlèvement, la prochaine mort. Toutes ces choses qui m'arrivent sans cesse, sans explication. N'était-ce pas aussi ma faute, quelque part ?"



Auteur : Kevin Emerson
Éditions : Macadam (Milan)
Genre : Science-fiction, jeunesse
Année de parution : 2014
Pages : 465

Résumé :

Il y avait avant. Et il y a maintenant.
Une terre dévastée par les radiations solaires. 
Une civilisation qui a sombré dans le chaos.

Et puis il y a Éden-Ouest, le paradis sous dôme. C'est là qu'Owen va passer ses vacances, sélectionné comme quelques autres. Paradis ? Pas si sûr;

D'abord des blessures étranges. Une mise en garde énigmatique. Une transformation inquiétante... Et une certitude : Owen peut sauver ce qu'il reste de la Terre. À condition qu'il comprenne quel est son rôle. Et comment jouer.

Avis :

J'ai pu découvrir ce livre grâce à la box littéraire Once Upon a Book. Le thème de cette box était la mythologie (voir article par ici). Bien que le titre évoque l'Atlantide, la mystérieuse cité perdue sous l'océan, le résumé quant à lui évoque une dystopie sans rapport avec le mythe. Du coup, lorsque j'ai commencé ma lecture, j'étais pleine d'attentes et de curiosité mais aussi un peu d'appréhension pour savoir si ce livre rentrait bien dans le thème.

Suite à une augmentation des radiations, la chaleur sur terre a considérablement augmentée ce qui a provoqué la fonte de la calotte glaciaire, la montée des eaux et l'assèchement de la surface. Les hommes se sont donc réfugier sous terre pour survivre et échapper aux radiations qui provoquent d'affreuses brûlures et même la mort. Un groupe de riches industriels a construit quelques dômes à travers le monde. Ces dômes regroupent une petite population de privilégiés qui est protégée des radiations et surtout du climat aride. Owen est sélectionné pour passer quelques temps sous un de ces dômes. Une chance pour lui car vivre sous terre et travailler dur, ce n'est pas la vie idéal. 
Après quelques jours sous le dôme, Owen a un accident. Il reste sous l'eau pendant 10 minutes et pourtant il en ressort idem. Il a seulement d'étranges griffures sur le cou qu'il ne se rappelle pas d'où elles peuvent venir. Un groupe d'adolescents le prend alors sous leurs ailes et lui fait comprendre qu'il doit cacher les griffures aux adultes car sous le dôme, se cachent beaucoup de secrets qui pourraient bien changer le monde.

L'univers qu'à créer Kevin Emerson est unique mais aussi un peu déjà vu. Au début de ma lecture, j'ai eu peur de m'ennuyer en lisant une dystopie qui ne sort pas du lot mais pas du tout ! Toute une série d'actions, de rebondissements m'a tenu en haleine. De plus, le fait que l'auteur rajoute un petit plus : celui d'introduire de la mythologie dans cette histoire fait que l'univers est unique. Et oui, finalement ce livre a bien un rapport avec la mythologie et il y a tout un complot derrière. Mais je ne vous en dit pas plus pour ne pas gâcher la surprise.

Le style d'écriture est simple ce qui permet une lecture fluide et efficace. Les personnages sont plus ou moins attachants. Owen a un petit côté sensible qui m'a beaucoup plus. Certains détails de l'histoire sont un peu prévisible comme le commencement d'une histoire d'amour. Le gros plus, ce sont ces adolescents rebelles qui en ont marre d'être des moutons à suivre ce que les adultes disent et demandent sans se poser de questions.

Une belle découverte. Un monde dévasté et pourtant plein de mystères...

lundi 17 octobre 2016

C'est lundi, que lisez-vous? #20

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

Ce que j'ai lu cette semaine :



 Ce que je suis en train de lire :


Un géophysicien, expert dans la fracturation hydraulique, est prêt à divulguer lors d'une conférence à New York le résultat de ses recherches. Il est retrouvé assassiné dans son appartement à Paris, gisant près de lui son présumé meurtrier, un sans-abri. Le disque dur comportant les données du scientifique a disparu. Les premières investigations montrent que la mafia russe n'est pas étrangère à l'affaire. L'enquête est confiée au colonel Éric Bern entouré d'un duo de choc sous couvert de la DGSE et de la criminelle. Ils seront plongés au coeur de la Russie où la mafia rouge essaiera de les broyer au travers d'un funeste projet, celui d'un effroyable attentat, le plus sanglant que la Russie n'ai jamais connu.

Ce que je vais lire ensuite :






samedi 15 octobre 2016

Qui part à la chasse... de Jérémy Bouquin


"Pas trop de différence entre le cochon et l'humain. C'est quasiment pareil."Roger est fier de son élevage. J'ai le droit à la visite à chaque fois. "Tout est bon dans le couillon."


Auteur  : Jérémy Bouquin
Éditions : Lucifériens
Genre : Horreur / Thriller
Année de parution : 2015
Pages : 171

Résumé :

Maximilien Fortis est négociant. Sa spécialité ? Un produit de luxe : la viande humaine. Quand un gros client lui passe commande pour un mets d'exception, une famille nourrie au bio, végétarienne et élevée en plein air, Fortis se trouve face à un véritable défi. Il s'agit d'une espèce bien protégée. Comment contourner les lois anti-cannibalisme pour dénicher les victimes idéales ? Épaulé par un chasseur fou, il se lance dans une traque à hauts-risque.

Avis :

J'ai gagné ce livre grâce à un concours. La couverture m'a tout de suite tapée dans l'oeil. Mais ce qui m'a le plus intriguée est le résumé car vendre de la viande humaine n'est pas un thème très orthodoxe !

Monsieur Fortis est un homme qui a réussit sa vie dans un domaine obscur : il est négociant de viande humaine. Il a tout un réseau avec lui puisqu'il a ses clients, ses fournisseurs et même un chasseur qui fait un peu peur pour lui trouver la marchandise un peu spéciale qui peut être réclamée par certains clients. Il mène une vie tranquille et bien organisée. La seule chose qu'il l'ennuie dans sa vie est la garde de sa fille de 5 ans qu'il a tous les 15 jours. Il n'aime pas la compagnie et n'a pas beaucoup d'émotion. En même temps, vu le métier qu'il pratique, cela vaut mieux.

On entre dans l'histoire par une scène qui donne directement le ton au lecteur. Monsieur Fortis est, en effet, en train d'acheter un lot de bébé congelés comme s'il achetait un pack de lait. La seule différence, c'est qu'il négocie le prix !
Sa vie tranquille se voit bouleverser lorsqu'un client fortuné lui fait une demande un peu spéciale. Il souhaite acheter une famille élevée de façon végétarienne et 100% bio. Il se voit alors contraint de faire appel à son chasseur. Commence alors le début de ses problèmes...

Le personnage principal, Monsieur Fortis, malgré ses actes immoraux, est assez attachant. On tourne les pages, on stresse avec lui et finalement je n'ai souhaiter qu'une chose : qu'il s'en sorte !

L'auteur a réussi a faire un roman noir qui capte l'attention du lecteur du début à la fin. Il a mis quelques touches d'humour et de sarcasmes pour alléger un peu l'histoire. Mais le gore et l'horreur sont omniprésents.
Une scène ma retournée l'estomac. Il s'agit de la visite d'un élevage d'humains façon élevage de porcs ! L'éleveur en parle avec passion et amour. L'auteur détaille bien la scène, tellement bien que j'ai eu l'impression d'être avec Monsieur Fortis dans cet élevage macabre alors que j'étais tranquillement installée dans mon canapé !

C'est un livre court. Heureusement car je ne sais pas si je pouvais en supporter plus. La plume de l'auteur est efficace, sans détour pour nous plonger corps et âme dans ce thriller horrifique. Le lecteur n'en ressort pas sans égratignures.

Du gore, du glauque dans un monde où le cannibalisme est le maître mot.

Qui part à la chasse... de Jérémy Bouquin


"Pas trop de différence entre le cochon et l'humain. C'est quasiment pareil."Roger est fier de son élevage. J'ai le droit à la visite à chaque fois. "Tout est bon dans le couillon."


Auteur  : Jérémy Bouquin
Éditions : Lucifériens
Genre : Horreur / Thriller
Année de parution : 2015
Pages : 171

Résumé :

Maximilien Fortis est négociant. Sa spécialité ? Un produit de luxe : la viande humaine. Quand un gros client lui passe commande pour un mets d'exception, une famille nourrie au bio, végétarienne et élevée en plein air, Fortis se trouve face à un véritable défi. Il s'agit d'une espèce bien protégée. Comment contourner les lois anti-cannibalisme pour dénicher les victimes idéales ? Épaulé par un chasseur fou, il se lance dans une traque à hauts-risque.

Avis :

J'ai gagné ce livre grâce à un concours. La couverture m'a tout de suite tapée dans l'oeil. Mais ce qui m'a le plus intriguée est le résumé car vendre de la viande humaine n'est pas un thème très orthodoxe !

Monsieur Fortis est un homme qui a réussit sa vie dans un domaine obscur : il est négociant de viande humaine. Il a tout un réseau avec lui puisqu'il a ses clients, ses fournisseurs et même un chasseur qui fait un peu peur pour lui trouver la marchandise un peu spéciale qui peut être réclamée par certains clients. Il mène une vie tranquille et bien organisée. La seule chose qu'il l'ennuie dans sa vie est la garde de sa fille de 5 ans qu'il a tous les 15 jours. Il n'aime pas la compagnie et n'a pas beaucoup d'émotion. En même temps, vu le métier qu'il pratique, cela vaut mieux.

On entre dans l'histoire par une scène qui donne directement le ton au lecteur. Monsieur Fortis est, en effet, en train d'acheter un lot de bébé congelés comme s'il achetait un pack de lait. La seule différence, c'est qu'il négocie le prix !
Sa vie tranquille se voit bouleverser lorsqu'un client fortuné lui fait une demande un peu spéciale. Il souhaite acheter une famille élevée de façon végétarienne et 100% bio. Il se voit alors contraint de faire appel à son chasseur. Commence alors le début de ses problèmes...

Le personnage principal, Monsieur Fortis, malgré ses actes immoraux, est assez attachant. On tourne les pages, on stresse avec lui et finalement je n'ai souhaiter qu'une chose : qu'il s'en sorte !

L'auteur a réussi a faire un roman noir qui capte l'attention du lecteur du début à la fin. Il a mis quelques touches d'humour et de sarcasmes pour alléger un peu l'histoire. Mais le gore et l'horreur sont omniprésents.
Une scène ma retournée l'estomac. Il s'agit de la visite d'un élevage d'humains façon élevage de porcs ! L'éleveur en parle avec passion et amour. L'auteur détaille bien la scène, tellement bien que j'ai eu l'impression d'être avec Monsieur Fortis dans cet élevage macabre alors que j'étais tranquillement installée dans mon canapé !

C'est un livre court. Heureusement car je ne sais pas si je pouvais en supporter plus. La plume de l'auteur est efficace, sans détour pour nous plonger corps et âme dans ce thriller horrifique. Le lecteur n'en ressort pas sans égratignures.

Du gore, du glauque dans un monde où le cannibalisme est le maître mot.

Qui part à la chasse... de Jérémy Bouquin


"Pas trop de différence entre le cochon et l'humain. C'est quasiment pareil."Roger est fier de son élevage. J'ai le droit à la visite à chaque fois. "Tout est bon dans le couillon."


Auteur  : Jérémy Bouquin
Éditions : Lucifériens
Genre : Horreur / Thriller
Année de parution : 2015
Pages : 171

Résumé :

Maximilien Fortis est négociant. Sa spécialité ? Un produit de luxe : la viande humaine. Quand un gros client lui passe commande pour un mets d'exception, une famille nourrie au bio, végétarienne et élevée en plein air, Fortis se trouve face à un véritable défi. Il s'agit d'une espèce bien protégée. Comment contourner les lois anti-cannibalisme pour dénicher les victimes idéales ? Épaulé par un chasseur fou, il se lance dans une traque à hauts-risque.

Avis :

J'ai gagné ce livre grâce à un concours. La couverture m'a tout de suite tapée dans l'oeil. Mais ce qui m'a le plus intriguée est le résumé car vendre de la viande humaine n'est pas un thème très orthodoxe !

Monsieur Fortis est un homme qui a réussit sa vie dans un domaine obscur : il est négociant de viande humaine. Il a tout un réseau avec lui puisqu'il a ses clients, ses fournisseurs et même un chasseur qui fait un peu peur pour lui trouver la marchandise un peu spéciale qui peut être réclamée par certains clients. Il mène une vie tranquille et bien organisée. La seule chose qu'il l'ennuie dans sa vie est la garde de sa fille de 5 ans qu'il a tous les 15 jours. Il n'aime pas la compagnie et n'a pas beaucoup d'émotion. En même temps, vu le métier qu'il pratique, cela vaut mieux.

On entre dans l'histoire par une scène qui donne directement le ton au lecteur. Monsieur Fortis est, en effet, en train d'acheter un lot de bébé congelés comme s'il achetait un pack de lait. La seule différence, c'est qu'il négocie le prix !
Sa vie tranquille se voit bouleverser lorsqu'un client fortuné lui fait une demande un peu spéciale. Il souhaite acheter une famille élevée de façon végétarienne et 100% bio. Il se voit alors contraint de faire appel à son chasseur. Commence alors le début de ses problèmes...

Le personnage principal, Monsieur Fortis, malgré ses actes immoraux, est assez attachant. On tourne les pages, on stresse avec lui et finalement je n'ai souhaiter qu'une chose : qu'il s'en sorte !

L'auteur a réussi a faire un roman noir qui capte l'attention du lecteur du début à la fin. Il a mis quelques touches d'humour et de sarcasmes pour alléger un peu l'histoire. Mais le gore et l'horreur sont omniprésents.
Une scène ma retournée l'estomac. Il s'agit de la visite d'un élevage d'humains façon élevage de porcs ! L'éleveur en parle avec passion et amour. L'auteur détaille bien la scène, tellement bien que j'ai eu l'impression d'être avec Monsieur Fortis dans cet élevage macabre alors que j'étais tranquillement installée dans mon canapé !

C'est un livre court. Heureusement car je ne sais pas si je pouvais en supporter plus. La plume de l'auteur est efficace, sans détour pour nous plonger corps et âme dans ce thriller horrifique. Le lecteur n'en ressort pas sans égratignures.

Du gore, du glauque dans un monde où le cannibalisme est le maître mot.

jeudi 13 octobre 2016

Rouge bonbon de Cathy Cassidy


"Évidemment, être renvoyé de la Greenhall Academy n'a rien d'amusant. La directrice et sa secrétaire ne me faisait pas peur, mais ma mère, c'est une autre affaire."



Auteur : Cathy Cassidy
Éditions : Nathan
Genre : Jeunesse
Année de parution : 2016
Pages : 224

Résumé : 

Je m'appelle : Scarlett
Mon âge : 12 ans
Je suis : perdue et en colère
Mon style : piercing, cheveux rouges
J'aime : faire le contraire de ce qu'on attend de moi
Je déteste : mon père, depuis qu'il est parti
Mon problème : ma mère, qui pense que m'envoyer vivre chez lui est "la meilleure solution"...

Avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Cela fait un petit moment que j'entend parler de Cathy Cassidy. Du coup, quand on m'a proposé ce livre, j'ai sauté sur l'occasion de pouvoir découvrir sa plume. Et je suis enchantée d'avoir sauté le pas!

Ici, on suit une jeune fille de 12 ans au caractère bien trempé. Mais surtout, elle est révoltée et cela se ressent : en deux ans, elle a dû changer plusieurs fois d'école car elle a un comportement de rebelle qui ne plait pas du tout au personnel de l'éducation. Sa mère, après plusieurs tentatives pour essayer de l'apaiser et de résoudre son problème de comportement, décide de l'envoyer chez son père qui habite un petit village perdu en Irlande. Scarlett ne va pas du tout apprécier ce changement dans sa vie et décide de tout faire pour mener la vie dure à son père dès son arrivée, ainsi qu'à sa nouvelle femme et sa demi-soeur.

Scarlett est en souffrance car elle se sent trahie par le divorce de ses parents et surtout pour le fait que son père refasse sa vie avec une autre femme. Elle commence alors à se faire remarquer avec ses cheveux rouges, ses chaussures à semelle compensée et son piercing à la langue!

L'auteur évoque ici, la rupture que peut ressentir les enfants quand les parents divorcent. Scarlett voit son monde s'effondrer. Pour elle, cela ne sera jamais plus comme avant. Le bonheur n'existe plus mais surtout la famille n'existe plus. Elle se réfugie donc sous une carapace de colère pour faire face à ses émotions. Si on creuse un peu, on s'aperçoit très vite que Scarlett est une jeune fille sensible qui n'attend qu'une seule chose : qu'on s'occupe d'elle et surtout qu'on l'écoute.

L'exil de Scarlett va la changer profondément. Elle rencontre un mystérieux jeune homme qui lui fait découvrir le monde sous un nouveau regard. On y apprend beaucoup grâce à lui sur le folklore irlandais. Mais sinon, ce personnage n'apporte pas beaucoup à l'histoire si ce n'est une petite romance toute gentille. En même temps, à 12 ans, c'est encore jeune pour une romance.

C'est une très belle histoire, touchante et émouvante. La plume de l'auteur est très agréable à lire.

mercredi 12 octobre 2016

La clé à molette de Elise Gravel


" J'ai besoin de ma clé à molette pour la réparer, se dit Bob. Mais où l'ai-je mise, cette clé à molette?"



Auteur : Elise Gravel
Éditions : Nathan
Genre : Album / Jeunesse
Année de parution : 2016
Pages : 32
Dès 4 ans

Résumé : 

Besoin d'une clé à molette?
Faites comme Bob et allez chez Mégamarché, le super-méga-géant magasin à rayons où on trouve des trucs incroyables. Si incroyables que vous en oublierez votre clé à molette...

Avis : 

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse

Dans cet album, on fait la connaissance de Bob. En se promenant, son tricycle rencontre une pierre sur la route et malheureusement la roue se casse. Il doit alors trouvé sa clé à molette pour pouvoir la réparer. Après des recherches infructueuses, il se décide alors à aller en acheter une nouvelle dans un grand supermarché.

Mais voilà, arrivé dans le magasin, le vendeur le persuade d'acheter autre chose que sa clé à molette que Bob oublie dès qu'il voit les objets proposés par le vendeur. Et doit donc retourner au magasin pour enfin prendre ce qu'il était venu acheter.

Ce livre est très drôle et se moque gentillement de la société de consommation. Il fait passer un message concernant la surconsommation pour avertir son jeune public (mais aussi les parents) sur les dangers de cette pratique.

Une très belle leçon menée avec beaucoup d'humour.

mardi 11 octobre 2016

Yzé et le palimpseste de Florent Marotta


" Je n'ai pas le temps de tout t'expliquer. Ce que je peux te dire, c'est que tu ne t'appelles pas Ambre, mais Yzé."



Auteur : Florent Marotta
Éditions : Taurnada
Année de parution : 2016
Pages : 408

Résumé :

Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l'élève depuis sa naissance.
Un soir, un évènement dépassant l'entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu'elle était loin d'imaginer.
Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité.
Mais qui est-elle vraiment ?

Avis : 

Merci aux éditions taurnada pour ce service presse.

Le résumé m'a tout de suite interpellée. De la magie, du mystère, ce sont des ingrédients qui me plaisent beaucoup et piquent ma curiosité. Du coup, j'ai été enchantée de pouvoir découvrir ce livre.

Yzé est une jeune fille de 16 ans vivant chez sa tante Lucy depuis que ses parents sont décédés. Un jour, en rentrant du lycée, elle s'aperçoit qu'un mystérieux inconnu la suit. Mais elle n'en parle pas à sa tante car cette dernière est très protectrice et en ferait tout un plat. Peu de temps après, son ami du lycée et un homme qu'elle ne connaît pas sonnent chez elle. Sa tante la met tout de suite en garde et lui dit de rester derrière. Commence alors un combat étrange puisque sa tante se sert de l'eau pour se défendre. Yzé comprend alors que Lucy lui a caché des choses et essaie d'en savoir plus et surtout de savoir ce qui se passe. Malgré son insistance, Lucy l'emmène dans un étrange village sans parler de quoi que ce soit. Ce n'est que quand elles sont à l'abri toutes les deux que Lucy commence à lui dévoiler qui elle est vraiment. Yzé apprend alors qu'elle appartient au peuple des Wicce, des êtres magiques qui savent utiliser les éléments. Mais ce n'est pas tout, Yzé découvre les dessous d'une guerre  qui dure depuis un moment. Elle se retrouve alors impliquée malgré elle et doit lutter pour sa survie.

La plume de l'auteur est très agréable à lire. Mais j'ai eu quelques difficultés au début pour comprendre les différents groupes qui s'opposent et me familiariser avec les nombreux personnages. Mais ce n'est que le début d'une série. Du coup, il faut voir ce livre comme la mise en place d'un monde complexe. 

Mis à part cela, l'auteur parvient à captiver son lecteur grâce à des mystères et quelques révélations qui se dévoilent au fil des pages. Et bien que certains passages m'aient parus un peu longs, j'ai lu très facilement ce livre et je me suis prise d'affection pour Yzé. Elle prend les révélations un peu trop bien je trouve mais ce n'est pas bien grave, après tout cela doit être dans son caractère.

Et que dire de la fin... juste que j'ai très hâte de savoir la suite car il reste beaucoup de questions en suspens. L'auteur nous fait saliver pour finalement nous laisser sur notre faim ! Mais quoi de mieux pour mettre son lecteur sur le qui-vive à guetter la sortie de son prochain livre ?

Une très belle fantasy dont j'attend la suite avec impatience. Si vous aimez la magie, les conflits et les mystères, ce livre est pour vous!

lundi 10 octobre 2016

C'est lundi, que lisez-vous? #19

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

Ce que j'ai lu cette semaine :



Ce que je suis en train de lire : 

Toujours dans ce livre, j'avance petit à petit. 
En même temps, c'est un gros pavé de 600 pages!


Ce que je vais lire ensuite :